26 C
Lomé
28 février 2021
Le Nouveau Reporter

1.000 machines à coudre, une centaine de ballots de pagnes, des fils et des ficelles… aux populations du nord par l’ONG Internationale AIMES-AFRIQUE

Dans sa tournée d’assistance aux familles vulnérables dans les 5 régions du pays, l’ONG Internationale AIMES-AFRIQUE a distribué de matériels de fabrication de masques artisanaux dans plusieurs villes du Togo.

Le confrère “social-info” précise qu’environ 1000 machines à coudre, une centaine de ballots de pagne seront distribués pour la fabrication de près d’un million (1 000 000) de masques.

Cette semaine, l’ONG est allée à
Sotouboua (région centrale) et Kara (région de la Kara) respectivement les 17 et 18 février après Kpalimé pour le compte de la région des plateaux le 28 janviers dernier.

Dans ces localités, environ 1.000 machines à coudre, une centaine de ballots de pagnes, des fils et les ficelles ont été remis aux couturiers et couturières des différentes communes de la confession des masques « Made by AIMES-AFRIQUE » destinés aux populations rurales et vulnérables.

Il faut préciser que à Sotouboua, comme à kara, tous les villages de ces préfectures ont bénéficié des kits de fabrication des masques artisanaux notamment les machines à coudre, les ballots de pagnes, du fils à coudre et des rouleaux de ficelle.

Pour l’organisation ces gestes visent à permettre aux populations des milieux reculés d’avoir les masques car ces masques sont souvent inaccessibles aux populations défavorisées. C’est pourquoi AIMES-AFRIQUE a pris sur elle de mettre à leur disposition le matériel nécessaire pour la fabrication en grande quantité des masques réutilisables. L’ONG souligne que les couturiers et couturières ont été déjà formés sur les normes et techniques requises pour la fabrication des masques. Au total, près d’un million (1 000 000) de masques seront fabriqués.

Le confrère note que depuis le début de cette pandémie, AIMES-AFRIQUE est à l’origine de plusieurs initiatives visant à accompagner le gouvernement togolais dans la lutte contre le coronavirus dont la sensibilisation sur les médias ruraux. Déjà en août dernier, l’organisation présidée par Dr Michel KODOM avait distribué, au cours d’une première campagne, des machines à coudre, solution hydro alcoolique, gants, thermoflashs, dispositifs de lavage de mains et des kits alimentaires dans les centres de santé et plus de 700 villages à l’intérieur du pays.

A noter que ces campagnes sont appuyées par les partenaires AKTION Pit Togo Hilfe et la Coopération Allemande (BMZ).