29.1 C
Lomé
25 octobre 2021
Le Nouveau Reporter

Acteurs de la santé et les reproches des populations : interpellés, les acteurs lavent leur linge sale

  1. Nonobstant le travail remarquable des agents de la santé au Togo surtout en cette période de crise sanitaire de Covid19, ils ne sont pas exempts de reproches. Nombreux sont les populations qui se plaignent de certains comportements des agents de santé. Pour y remédier, le SYNPHOT, en collaboration avec les ordres professionnels les Associations professionnelles, les Syndicats du secteur de la santé, a tenue hier 23 septembre 2021 à Lomé, une journée de réflexion des acteurs de la santé sur les reproches formulés par la population.

Les préoccupations se situent à quatre niveaux, notamment l’accueil, la vente parallèle des médicaments, l’absentéisme et la formation. Ce sont les points sur lesquels les réflexions ont porté.

« Je tiens à saluer ces femmes et ces hommes du secteur de la santé mais il nous est opportun de nous regarder dans le miroir. Les maux dont souffre notre secteur, même s’ils sont marginaux, nous devrons œuvrer pour y remédier tout en luttant pour une meilleure condition de travail. Cette journée n’est que le début », a introduit le Secrétaire général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), Gilbert Tsolenyanou.

D’après le représentant de l’Association des professionnels de la santé: « Il y a des reproches qui remontent jusqu’à notre niveau et c’est déplorable que certaines brebis galeuses salissent le travail que d’autres font consciencieusement. Cette journée est la bienvenue »

Le représentant de l’ordre national des pharmaciens du Togo a parlé de la qualité des médicaments car « Sans médicaments de qualité, il n’y a pas de guérison ».

Selon les explications de Todjro Kodjo, doctorant, psychologue clinicien, les critères et qualités qui conditionnent un bon accueil, est la politesse, l’amabilité, l’empathie, l’écoute, la discrétion. « L’accueil est un comportement, une prestation et un lieu ».

La ponctualité est un élément essentiel de l’accueil « un agent de santé qui dit recevoir à partir de 08 heures et qui vient à 09 heures par exemple fausse déjà l’accueil », a expliqué Georges Tokofaï, président de l’ordre national des chirurgiens dentistes du Togo. Selon lui, « il faut changer de mentalité concernant le terme “patient” qui donne déjà un statut inférieur. Au lieu de patient, il faut parler de “client” car il vient acheter sa santé comme une personne qui va acheter de la tomate et je ne suis pas sûr que la revendeuse viendra ouvrir tard si elle veut des résultats positifs ».

Selon les interventions des professionnels de santé, il est est important d’inclure le savoir-être dans la formation des agents de santé. En ce qui concerne la vente parallèle des médicaments, « Malheureusement, il se fait que certaines personnes marginales se permettent de vendre des médicaments en dehors des sites réservés. Ces comportements doivent cesser », a ressorti Gilbert Tsolenyanou.

En guise de solutions « Nous allons créer des structures de veille qui seront des observatoires de veille par les pairs dans les centre et qui seront saisis par les usagers en cas de défaillance », a fait comprendre le secrétaire général du SYNPHOT, qui a annoncé dans les prochains jours, la tenue d’un Forum citoyen du secteur de la santé.

Lire aussi : Le Togo veut améliorer son écosystème forestier dans les zones littorales