28 C
Lomé
17 janvier 2021
Le Nouveau Reporter

Affaire Carlos Ketohou/ l’Indépendant Express : le PPT intercède auprès de la HAAC pour la suspension de la procédure de retrait du récépissé

Après avoir auditionné, le 04 janvier dernier, le journaliste Carlos Ketohou, directeur de publication de l’hebdomadaire L’Indépendant Express, la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC) a décidé de la saisine du président du Tribunal de première instance de Lomé aux fins du retrait de son récépissé du journal. Le Patronat de la presse togolaise (PPT) a adressé son intercession à la HAAC concernant cette saisine.

« Nous ne condamnons pas la décision de la HAAC, mais nous la trouvons trop excessive. Nous ne donnons pas non plus carte blanche à cette décision. Nous pensons qu’il y a des étapes dans la mise en demeure d’un organe. Nous ne comprenons pas pourquoi on est allé à l’extrême qui est le retrait de récépissé du journal », a médiatiquement exprimé Isidore Akollor, president du PPT, le 06 janvier 2021.

En effet, la HAAC reproche à Carlos Ketohou et à son journal, le manque de professionnalisme grave suite à la publication d’un article en date du 29 décembre 2020 sur l’interpellation de deux ministres pour vol de cuillères dorées.

L’autorité de régulation estime que la publication de l’article incriminé, dont la « véracité n’est pas établie et qui compte des affirmations gratuites et diffamatoires porte atteinte à l’honneur, à la dignité et à la considération des membres du gouvernement de même qu’aux fonctions dont ils assurent la charge ».

Par ricochet à l’audition, l’intéressé n’a « pu apporter aucune preuve des affirmations contenues dans l’article, notamment la date et le lieu précis de déroulement des faits évoqués… il n’ a pas respecté les règles professionnelles… et tombe sous le coup des articles 159 et 160 du code de la presse et de la communication et de l’article 63 de la loi organique de la HAAC », d’après la HAAC.

La plaidoirie du patronat de la presse togolaise (PPT) fera-t-elle effet positif ? Wait and see.

Lire aussi : Média : le journaliste Carlos Ketohou recouvre sa liberté