24.1 C
Lomé
29 juillet 2021
Le Nouveau Reporter

Affaire de rituels vodou à l’Aéroprt de Lomé : l’exactitude et la vérité des faits restituées par le DG de l’aviation

Plusieurs médias ont abordé l’affaire de foudre ayant frappé un avion et des rituels de prêtres vodou à l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema de Lomé (AIGE). Mais, le Col Dokissime Gnama Latta, le directeur général de l’ANAC n’est pas d’accord du traitement fait, rapporte “gapola”. Pour le Directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile du Togo (ANAC-Togo), il n’a jamais été question de purification du Boeing 787 Ethiopian Airlines et l’avion reste toujours cloué au sol sur le tarmac de l’AIGE.

C’est depuis dimanche 21 juin 2021, que le passage des prêtres vodou à l’Aéroport International de Lomé pour des rituels, a suscité curiosité et laissé libre cours à toutes sortes de commentaires sur les réseaux sociaux.
Selon, le Col. Dokissime Gnama Latta, les prêtres vodou ont été autorisés à l’AIGE à la suite de la foudre d’une décharge d’intensité inouïe qui a touché l’avant gauche de l’aile du Boeing 787 Ethiopian Airlines, qui s’apprêtait à décoller pour les Etats-Unis et un agent de l’aviation a été frappé et évacué à une clinique pour des soins, relate le confrère.

« J’étais sorti pour aller constater ce qui s’était passé. Et puisque toutes les données sont archivées à l’Aéroport, j’ai reçu un coup de fil me disant que dans de cas pareils pour que de telles choses ne se répètent, on fait des cérémonies. Alors ils ont demandé mon autorisation pour venir faire les cérémonies ce que je ne pouvais pas refuser pour qu’on dise que le DG a refusé. Mais moi, je ne savais pas que les gens étaient là pour filmer et en faire des partages sur les réseaux sociaux », relate le Directeur de l’aviation qui persiste et signe, qu’il n’a jamais été question d’une purification du vol Ethiopian Airlines en question.

« Les prêtres n’ont pas purifié l’avion. Ils ne sont pas rentrés dans l’avion, ils ont juste monté sur l’escalier pour faire leur cérémonie. Après ils m’ont demandé des photos. J’ai accepté parce que les copies devront être tirées et mettre dans notre pictogramme pour les archives », a-t-il relevé.
Par ailleurs, le Col Gnama Latta rassure l’opinion que l’avion est toujours sur le tarmac de l’AIGE et attend d’autres contrôles avant de redécoller.


« L’avion n’a aucun problème. L’avion n’a pas été foudroyé en l’air comme le disent certains. Aucune personne à bord de l’avion n’a été blessée. Après l’incident, tous les passagers ont été transférés sur un autre vol Ethiopian Airlines. Et L’avion en question est en révision pour s’assurer de son état avant son vol ».
Le confrère souligne que l’AIGE de Lomé, fait aujourd’hui partie des aéroports les plus sûrs de la sous-région. Et dans le sens, toutes les dispositions sont prises pour maintenir le cap de la sécurité.