Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Affaire des 46 militaires ivoiriens : 3 chefs d’Etats ouest-africains dont Faure Gnassingbé annoncés à Bamako ce jeudi 29 septembre

Date:

Le président togolais Faure Gnassingbé, médiateur dans la crise ivoiro-malienne au sujet des 49 militaires ivoiriens devenus 46, et deux de ses homologues ouest-africains se rendront ce jeudi 29 septembre à Bamako, la capitale malienne. Outre le médiateur, cette délégation présidentielle de la CEDEAO est composée de Nana Akufo-Addo du Ghana, ex président en exercice de l’institution sous-régionale et du Gambien Adama Barrow. Selon des informations publiées via tweeter par le Confrère Serge-Daniel, ce dernier remplacera le président sénégalais Macky Sall empêché.

Cette délégation de bons offices était attendue il y a quelques jours à Bamako, mais le déplacement avait été annulé. Dans la foulée, le pouvoir malien avait monté le ton sur le sort de 46 soldats ivoiriens détenus, en inférant que l’affaire « est purement judiciaire et bilatérale », mettant en garde « contre toute instrumentalisation de la Cédéao par les autorités ivoiriennes pour se soustraire (à) leur responsabilité vis-à-vis du Mali ».

« L’unique cadre de règlement du dossier », était la médiation engagée par le Togo avait martelé le Premier ministre par intérim, Colonel Abdoulaye Maiga pointant l’index vers le gouvernement ivoirien d’être animé par une « volonté d’adversité » (d’hostilité) et « d’avoir transformé un dossier judiciaire en une crise diplomatique ».

Espérons que ce déplacement de la délégation de la CEDEAO balise la voie pour une véritable issue dans cette affaire dont les maints rebondissements ne font fragiliser les relations entre les peuples.

Lire aussi: Mali-Côte d’Ivoire-Togo: le bout du tunnel pointe à l’horizon dans l’affaire des 49 militaires

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img