23.5 C
Lomé
29 septembre 2022
Le Nouveau Reporter

Affaire des soldats ivoiriens arrêtés au Mail : Faure Gnassingbé attendu à Bamako

Le président de la République, Faure Gnassingbé est attendu cette semaine à Bamako dans le cadre de sa médiation entre Bamako et Abidjan concernant les 49 soldats ivoiriens interpellés et déposés, il y a quelques jours à Bamako.

L’information émane de notre confrère Serges Daniel, le correspondent de RFI. C’est via sa page twitter qu’il écrit: « est attendu à Bamako, le Président du Togo Faure Essozimna Gnassingbé qui tient la corde des négociations pour la libération des 49 militaires ivoiriens détenus au Mali depuis le 10/07. Plutôt une bonne nouvelle ! ».

Il faut dire que le président togolais a reçu en audience le 11 août 2022 dernier une délégation onusienne composée de Mme Amina J. Mohammed, vice secrétaire générale des Nations unies, et M. Mahamat Saleh Annadif, représentant spécial chargé du bureau de l’ONU pour l’Afrique de l’ouest et le Sahel.

Leurs discussions ont porté entre autres sur la sécurité régionale mais également sur les efforts du Togo pour une résolution concertée de la situation des soldats ivoiriens arrêtés au Mali. Alors que plusieurs efforts de médiation sont en cours, Bamako semble déterminé a aller loin sur ce dossier. En effet, la junte au pouvoir au Mali vient d’inculper formellement les militaires ivoiriens du coup jetés en prison. Il y a quelques jours, le président sénégalais, Macky Sall en déplacement à Bamako, a abordé cette épineuse question avec son homologue du Mali, au nom de L’Union africaine dont il est le président en exercice. Dans l’opinion en Côte d’Ivoire, au Mali et dans plusieurs pays africains, cette affaire fait le chou gras, de toutes les discussions. Mais, au regard des divers rebondissements, et surtout de l’échec du premier round des discussions entre les deux pays, il y a quelques semaines à Lomé, il est bien difficile de faire un quelconque prononstic sans risque de se tromper.