28 C
Lomé
27 janvier 2021
Le Nouveau Reporter

Agriculture : grâce au PNPER, 5 000 ménages vulnérables reçoivent des semences

Le Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER) qui vise à développer l’entrepreneuriat rural et créer de l’emploi va appuyer 5000 ménages vulnérables d’agriculteurs informels en semences. La campagne de distribution a démarré en mi-novembre 2020 et se poursuit indique “Atlanticinfos.”
Le gouvernement entend par ses dons renforcer la résilience des bénéficiaires face aux effets de la crise sanitaire entraînée par le coronavirus. Ces agriculteurs vont donc recevoir 65 000 kg de semences de riz et maïs. Elles leur permettront d’emblaver 1 500 hectares de maïs et 500 hectares de riz. L’ensemble des semences est évalué à 37 010 000 francs CFA.
Le PNPER a ce jour a permis de créer 06 centres nationaux qui assurent la formation des jeunes promoteurs de MPER en amont et en aval de la production agricole. Il a également permis de financer 160 promoteurs à hauteur de 1,1 milliard. Le projet a aussi faciliter la création et le renforcement de 1 800 Micros et petites entreprises rurales (MPER) dont 1 100 primo MPER et 200 coopératives financées et installées, de renforcer les capacités de 500 MPER déjà établies, de créer 9 300 emplois directs en milieu rural, dont 1 600 auto-emplois. Grâce à lui, 5 800 autres emplois ont été créés et permis de consolider à travers la formation et un accompagnement, 40 000 jeunes etc. Lancé en 2014 par le chef de l’État et financé à plus de 50% par le Fonds international de développement agricole (Fida), la mise en œuvre du PNPER est estimée à 19,2 milliards de francs CFA. La mise en œuvre du Initialement, le projet devait prendre fin le 30 décembre 2020. Mais ses résultats probants ont amené les autorités à le prolonger d’une année.
Seuls les coopératives ou des entreprises reconnues par l’Etat peuvent bénéficier de ce projet. Pour y être éligible, elles doivent se faire enregistrer dans un guichet PNPER au sein des agences de la Dosi, se positionner dans une préfecture éligible, suivre le parcours de formation prescrite et offerte par le PNPER suite au diagnostic, ouvrir un compte et faire un apport de 20% du coût d’investissement. Pour une entreprise individuelle, il faut être porteur d’idée d’entreprise de fourniture d’intrants et services d’appui à la production agricole, se faire enregistrer dans les agences de la Dosi, se positionner dans une préfecture éligible, suivre le parcours de formation prescrite et offerte par le PNPER, ouvrir un compte et faire un apport de 10% du coût d’investissement.