34 C
Lomé
6 mars 2021
Le Nouveau Reporter

Agriculture : le chantier de l’IFAD 2 à Barkoissi en bonne voie

Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé procédait en mai 2018 à la pose de la première pierre pour la construction d’un 2ème Institut de formation pour l’agro-développement (IFAD) de Barkoissi dédié à l’élevage. Quelques mois après, les travaux réalisés sont évalués à près de 32,99%.

Le gouvernement togolais soucieux de faire de l’agriculture un levier de développement et surtout pour assurer une autosuffisance alimentaire à ses populations ne tarit pas d’initiatives. Le nouvel institut de Barkoissi est une structure de formation pour les métiers de l’élevage, notamment de bovins laitiers pour accompagner la mise en place d’une filière laitière mais aussi de petits ruminants, de volailles ainsi que de porcins.

Les travaux de réalisation de ce projet sont en cours et très bientôt les jeunes de la localité, mais aussi de toutes les régions du pays, et même de la sous-région désireux de se lancer dans des métiers de l’élevage peuvent y avoir accès pour recevoir des formations de qualité. En sortiront donc des techniciens et de la main d’œuvre qualifiée en fonction des besoins prioritaires du pays afin d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

La création de l’IFAD-Elevage de Barkoissi participe au vaste projet de modernisation du secteur agricole, avec un accent mis sur la transformation et de la commercialisation des produits laitiers et de la viande.
Le futur centre aura comme infrastructures différents locaux tels que le bloc administratif et pédagogique, internat, restaurant, ainsi que des aires de jeux.

En dehors de celles-ci, il est prévu une ferme d’élevage composée d’infrastructures pour l’abreuvement des animaux et la culture du fourrage. Également un barrage et des infrastructures pour la transformation et la commercialisation des produits laitiers et de la viande seront mis en place.

Depuis le lancement des travaux, le gouvernement effectue des visites de terrain pour contrôler l’état d’avancement des travaux et donner des orientations pour la réussite des travaux.

Lire aussi : Aquaculture : l’Ifad d’Elavagnon se met au diapason de la formation à distance