Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Agrobusiness : deux ans après sa création, le Mifa veut intensifier ses actions

Date:

Le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (Mifa), créé en 2018, a beaucoup contribué au développement de l’agriculture togolaise. En cette période de pandémie de covid-19, le mécanisme veut multiplier les actions pour rendre le secteur plus productif.

« Pour l’année en cours, le Mifa intensifie ses actions au profit du secteur agricole, aussi affecté par la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus », écrit lopinion.tg.

Le Mifa veut renforcer ses actions pour accompagner les producteurs en ce moment difficile. Pour ce faire, il a participé à la mise en œuvre du Plan d’urgence du gouvernement dans le secteur agricole. C’est dans ce sens que des mesures ont été prises pour faciliter le convoyage des produits agricoles à travers le pays. De plus, les producteurs ont eu accès aux intrants et service de mécanisation notamment dans les filières maïs, soja, riz et coton.

En matière de financement, le Mifa a redynamisé les partenariats avec les institutions financières. Sur les 50 milliards de francs CFA qu’il veut mobiliser cette année, il a « déjà introduit un portefeuille de projets d’une valeur de 30 milliards de francs CFA » auprès de ces institutions.

Le Mifa envisage aussi renforcer sa présence à travers la mise en place de nouvelles antennes dans certaines préfectures. Il veut toucher 400 000 acteurs du secteur agricole et créer 450 000 emplois. Grâce aux résultats obtenus durant les deux ans d’exécution, le mécanisme s’est transformé en société anonyme avec un capital de dix (10) milliards de francs CFA.

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img