25.3 C
Lomé
24 juin 2021
Le Nouveau Reporter

Amicale/Togo 2-0 Guinée : regard sur la prestation tactico-technique du Togo

En stage en Turquie depuis le 29 mai dernier, les Éperviers du Togo ont oxygéné le sommet du football togolais lors de la rencontre amicale disputée ce 05 juin 2021 à Antalya, face au Syli national de la Guinée. Victoire du Togo (2-0) au bout d’une rencontre dont le fond de jeu proposé par les Éperviers conduits par Jonas Kokou Komla a été décrypté par notre rédaction.

Le coach intérimaire Jonas Kokou Komla, connu pour sa qualité technico-tactique, l’a injecté dans les ailes des Éperviers qui ont survolé le Syli national du Guinée. La formation basique de départ a été de 4-3-3 avec Barcola Malcolm au goal ; à la défense : Djene Dakonam, Klousseh Agbozo, Youssif Atte, James Olufade ; au milieu : Henritse Eninful, Ougadja Mani, Dove Wome et en attaque : Ihlas Bebou, Fessou Placca et Kodjo Laba.

Ce qui a été remarquable est l’animation des Éperviers. En phase de possession le 4-3-3 devient un 3-4-3 avec les latéraux Youssif Atte et James Olufade bien offensifs tout en étirant dans la latéralité le deuxième rideau guinéen. Pendant ce temps, la triplette Henritse Eninful – Ougadja Mani – Dove Wome, créé souvent un triangle rectangle dans l’entre-jeu pour absorber le cœur du jeu des hommes de Didier Six (ancien sélectionneur des Éperviers). Coaching payant, à la 10e minutes de jeu, Kodjo Laba Fodoh transforme un penalty commis sur son latéral gauche James Olufade : 1-0 pour le Togo.

Le travail disciplinaire a été beaucoup senti dans l’animation défensive. Dès la perte de balle, l’agression sur le porteur de balle guinéen et un repli systématique est enclenché par les Éperviers. Tous les joueurs togolais défendent dans leur moitié de terrain en trois rideaux à base du 4-5-1 ou en 4-4-2. Sur les flancs, ils défendent toujours à deux avec un sacrifice défensif des ailiers Placca et Bebou qui ont la lourde tâche de se projeter rapidement vers l’avant à la récupération de la balle afin d’exploiter les espaces libérés derrière par les Guinéens.

Ces disciplines tactiques ont été le fer de lance durant la rencontre. A noter la permutation permanente entre Placca et Laba, l’agilité technique de Wome Dove qui, de par ses passes, désengorge et aère le jeu. La circulation de balle a été l’autre arme qui a déstabilisé les guinéens. Le latéral gauche James Olufade a été très présent tant offensivement que défensivement. La charnière centrale a été très concentrée et dépourvue de peur.

Malgré cette bonne note tactico-technique, l’on note quelques bémols. En sortie de but, le Togo a la peine de relancer le jeu en décomposant. Le gardien Barcola préfère dégager, du mois jouer long, que de jouer court avec sa défense, ce dont les Éperviers sont visiblement capables à voir l’allure de la rencontre.

Même si dégagement du gardien togolais trouve parfois des coéquipiers, il aurait été plus judicieux de jouer la carte de la décomposition surtout que ce stage est initié pour justement explorer les options. Cette animation de jeu a besoin d’une profondeur de banc surtout pour les joueurs sur les flancs. Le deuxième constat est que vers la fin du match, le Togo a manqué d’attaquant pouvant garder la balle au moment où les Guinéens mettaient la pression pour revenir au score.

Heureusement, à la 90e minute, Fodoh Laba score le deuxième but d’une somptueuse frappe du droit sur une action individuelle, s’offrant ainsi un doublé. Score finale : 2-0 pour le Togo. Les Éperviers continueront leur stage et joueront contre la Gambie le 08 juin prochain.

Lire aussi : Les Éperviers en cryothérapie : « Il s’agit de les plonger dans de la glace pendant 5 minutes pour une meilleure récupération physique », Dr Damien Kouvahey