33 C
Lomé
5 décembre 2020
Le Nouveau Reporter

Apothéose 9e édition foire Adjafi : le riz togolais au cœur du « Consommer local »

Débuté le 23 septembre dernier, le 9e acte de la foire Adjafi essentiellement digitale, a connu son apothéose ce 23 octobre 2020. Pour clore cette édition dans un esprit du « consommer local », cette dernière journée du vendredi 23 octobre, a été consacrée à la promotion et à la valorisation des riz locaux. Occasion pour les promoteurs de ces riz made in Togo, d’échanger avec Myriam De Souza-D’Almeida, le ministre du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes.

Pour valoriser les biens, produits et services locaux en vue d’en promouvoir la consommation par les Togolais, la foire Adjafi des jeunes entrepreneurs, dans ses innovations sur cette 9e édition, met l’accent sur les cultures porteuses de croissance notamment le riz togolais.

Au cours de cette « Journée dédiée au riz togolais », 13 riz sur une vingtaine produits au Togo ont été présentés dans un salon d’exposition offert par les organisateurs de la foire Adjafi.

Emmanuel Tawésli Mayaba, chercheur à l’Itra-Cral Davié et Rachid Mensah, consultant à la cellule de gestion de la bourse et de l’emploi des jeunes, ont animé un panel sur « Les perspectives de la filière du riz au Togo et les améliorations à apporter pour stimuler la distribution par les solutions digitales ».

Aperçu de l’exposition de riz togolais

« Pour une transformation digitale, il faut penser digital. Le market place digital créé une confiance entre le vendeur et le client. A nous de prendre la digitalisation en main pour pouvoir avancer. Il faudra également une labellisation nationale des riz et produits locaux. Aussi, une promotion intense de nouveaux produits », a fait comprendre Rachid Mensah.

« La crise du Covid-19 n’a pas impactée que le domaine sanitaire, elle a été un casse-tête pour les entrepreneurs et l’économie. La crise nous engage à découvrir de nouvelles façons de vivre. L’autosuffisance est un objectif que nous partageons tous. Je vous (entrepreneurs togolais) dans vos productions pour renforcer l’économie togolaise. Je souhaite plein succès à la foire Adjafi, qu’elle se perpétue tous les ans », a déclaré Myriam De Souza-D’Almeida, ministre du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes.

Ministre Myriam De Souza-D’Almeida, s’adressant aux entrepreneurs togolais

Bilan, « Nous pouvons nous manifester satisfaits de cette 9e édition », Komlan Minasseh

Axée autour de la « Covid-19 et marchés des jeunes entrepreneurs : le digital au cœur des affaires », la foire Adjafi 2020 s’est déroulée principalement sur le site www.adjafi-9.com. Les activités ont été en ligne, non seulement sur le site, mais également sur YouTube et Facebook. Les applications WhatsApp et Telegram ont été mises à contribution pour permettre aux visiteurs/client et exposants d’interagir. Les commandes ont été effectuées avec près de 100 livreurs déployés pour servir de pont entre les clients et les vendeurs.

Visite des stands d’exposition par le ministre (à gauche)

« Nous avons eu, au cours de cette 9e édition,140 exposants qui ont publié quotidiennement sur la foire pendant les 30 jours d’exposition. Nous avons réussi a organiser nos activités de formation. 95% des activités prévues ont été réalisées, seule une activité a été annulée. En termes de loisirs, nous avons trouvé les moyens de diffuser deux concerts et des anciens concerts sur la plateforme digitale. La finale du concours “Covid contre le Slam” s’est également déroulée. Nous avons réussi à offrir une plateforme de visibilité aux produits des jeunes entrepreneurs. Nous pouvons nous manifester satisfaits de cette 9e édition », a récapitulé Komlan Maxime Minasseh, promoteur de la foire Adjafi.

La 9e édition de la foire Adjafi s’est achevée avec la remise de distinction aux promoteurs de riz togolais, la visite des stands d’exposition des riz par le ministre Myriam De Souza-D’Almeida et la dégustation de 10 recettes et mets préparés à base de riz.

Riz, Burger, Pizza, Beignet, Dèguè, faits à base du riz

Pour les prochaines éditions, et si les conditions sanitaires le permettent, « la foire Adjafi se déroulera sous l’ancien format physique ou le contact, la convivialité et la chaleur sont très importants. Mais le numérique ne sera pas délaissé. Nous ferons Adjafi sous les deux format », a expliqué le promoteur Komlan Maxime Minasseh.

Lire aussi : Kpalimé: la campagne 2020-2021 de commercialisation du café et cacao lancée