23.7 C
Lomé
18 juin 2022
Le Nouveau Reporter

Après des années d’exil, des réfugiés ivoiriens décident de s’installer au Togo

Après des années d’exil, plusieurs réfugiés ivoiriens ont décidé de s’installer au Togo.

Ils sont au nombre de 189 personnes. Lors d’une cérémonie organisée le jeudi 16 juin 2022 par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugies (HCR) bureau du Togo, l’Etat togolais et l’Etat ivoirien, des passeports ivoiriens leur ont été remis.
A la suite de la grave crise politique de 2011 qui a opposé le camp de l’ancien président Laurent Gbagbo et son rival, actuel président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, des milliers d’Ivoiriens avaient pris le chemin de l’exil, craignant pour leurs vies. Il faut rappeler que selon les estimations, cette guerre avait fait plus de 3000 morts et un grand nombre de blessés. Parmi les destinations choisies, le Togo a été un véritable havre de paix.

Un camp avait été alors installé à Avépozo pour accueillir les Ivoiriens qui avaient choisi le Togo comme terre d’asile. Des années plus tard, la situation s’est grandement améliorée en Côte d’Ivoire. Le pays a connu d’autres élections dont l’élection présidentielle de 2015 sans replonger dans la guerre, même si des velléités existent toujours. Toutefois, les exilés peuvent désormais retourner chez eux sans crainte.

D’ailleurs le plus grand exilé de cette guerre, le président Laurent Ggagbo est rentré dans son pays et a rencontré son successeur Alassane Ouattara dans une atmosphère conviviale. L’on assiste à une décrispation de la situation sociopolitique dans le pays. Charles Blé Goudé, un autre grand exilé a récemment reçu son passeport ivoirien et s’apprête à regagner son pays.

Il n’y donc plus de raisons que des réfugiés ivoiriens à quelque endroit que ce soit rechignent à retourner au pays. La vie de réfugiés ne doit pas être éternel. Au Togo, depuis quelques temps, le HCR a entrepris des démarches pour fermer le camp des réfugiés d’Avépozo et aider les occupants à se réinstaller en toute sécurité dans leur pays. Toutefois, il y en a également qui sont finalement tombés amoureux de la terre togolaise.

Ces personnes sont libres de s’installer au Togo et d’y mener des activités. Ce sont ces personnes qui ont reçu leurs passeports cette semaine. « Nous avons décidé de rester au Togo. Cela me donne la joie au cœur de me retrouver parmi mes frères Togolais et de profiter de beaucoup de services ». En effet, ce document va leur permettre de bénéficier de divers services.