30 C
Lomé
11 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Arts plastiques/Akouété Paul Akakpo : au rêve se mêle la créativité

Il a toujours nourri depuis son jeune âge la passion pour le dessin, et surtout pour le beau. Il s’appelle Akouété Paul Akakpo. Ses tableaux laissent l’esprit perplexe et, entre les couleurs sombres et vives, son art respire et fait voyager l’âme.

Né février 1973 à Lomé, Akouété Paul Akakpo est artiste-peintre. C’est à travers le dessin que l’art s’est imposé à cet artiste, dès l’âge de neuf (9) ans. Ce talent animera sa vie à Lomé grâce à la puissance des couleurs, source intarissable pour Akouété Paul et une curiosité pour l’art pictural.
A 29 ans, Akouété Paul Akakpo quitte son pays natal, le Togo, pour s’installer en France. C’est sur le sol français qu’il a perfectionné son art grâce à son expérience auprès de ses compagnons.

Les techniques anciennes en peinture comme le trompe-l’œil, l’imitation du marbre, du bois et des ornements n’ont plus de secret pour lui. Au-delà du talent, Akouété Paul Akakpo met un peu de lui dans ses créations. A l’image d’un rêveur éveillé, Akouété Paul Akakpo donne vie à son imaginaire au travers de l’art pictural.
A l’imaginaire se mêle le marc de café.

L’artiste crée ses propres techniques avec l’utilisation du marc de café qui donne au tableau son effet craquelé. Il l’a d’ailleurs baptisé « le Marcaféisme abstrait ». « J‘aime la matière et j’ajoute souvent des objets tels que des cauris, ces petits coquillages que l’on trouve en Afrique », précise Paul Akakpo.

La passion est une chose et le travail en est une autre avec une méthodologie que chacun se définit. Cet artiste peintre se laisse traverser par l’inspiration du moment. Rien n’est jamais prévu d’avance. « Je n’ai pas d’idée préconçue. Je couvre la toile, couchée à plat, d’abord avec une couche de peinture pour faire coller le marc, l’inspiration vient au fur et à mesure de la matière et des couleurs », confie-t-il.

Les œuvres du Togolais Akouété Paul AKAKPO ne laissent pas indifférent, comme en témoignent des écrits laissés sur le livre d’or lors de ses expositions : « Son monde est prétentieux d’œuvres démesurées qui éclatent de couleurs ardentes, lumineuses, intenses, bouleversantes. Le couteau transperce les pigments, éruption de reliefs. Je voyage au centre de la terre, au cœur de l’humanité. Impressionnée, je m’approche prudemment de chaque tableau ».

« L’art n’est pas une compétition. Il faut voir les autres, ne pas être seul », telles sont les intentions qui le guident dans sa vie d’artiste peintre.

Source : Togo Matin

Lire aussi : Plusieurs artistes distingués à la 6e édition de « The Heroes »