29.1 C
Lomé
6 octobre 2022
Le Nouveau Reporter

Billet d’humeur : DMK, la marche de trop !

Et pourtant tous les indicateurs de cette marche étaient au rouge, et pour plusieurs raisons. A commencer par linterdiction faite par le ministre de l’administration territoriale pour cause de covid 19 et pour protéger donc les Togolais.

Les églises sont fermées, les mosquées, fermées, les boîtes de nuit fermées, les fêtes traditionnelles interdites !!!! Hélas, cela n’a pas suffi à faire entendre raison à Attisso qui, pour une raison inconnue, veut faire du « Adjamagbo » : bravade, fanfaronnade, incantations stériles et manque totale de réalisme politique ! Alors notre tout furieux Fulbert court au siège de son parti sans militants, le MPDD, pour éructer des menaces et réaffirmer la tenue de sa marche !

Ainsi, de simple directeur de la campagne électorale du saint esprit, version Kpodzro, Attisso s’est auto promu pour devenir coordinateur général de la DMK ! Ce qui n’émeut personne puisqu’il s’agit d’une coquille vide que le propriétaire Agbeyomé a déjà cédée à Satchivi.

Et la marche ?

Fulbert Attisso n’a pas compris qu’en bravant l’interdiction et en s’entêtant pour organiser une marche interdite, il se mettait à la place du méchant impitoyable, prêt à sacrifier d’innocents togolais pour d’improbables bénéfices. Est-il vraiment interdit de prendre de la hauteur parce qu’on est opposant ? Attisso semble l’attester.

Baguida, ville martyre de la DMK ?

D’abord, pourquoi Baguida ? Parce que les populations de certains villages étaient ciblées pour marcher en sacrifice au coronavirus ! Vu que la marche est interdite, Attisso pour dribbler tout le monde, a dépensé une fortune pour louer une myriade de bus de 15 places qui devraient par des chemins de contrebandiers, déverser des marcheurs à Baguida sans traverser la ville de Lomé ! Il est vrai que c’est de l’argent gratuit d’une certaine diaspora aveuglée par le saint esprit !

Tôt le matin, Attisso en chef de guerre prend Baguida d’assaut avec quelques pieds nickelés tenant lieu de marcheurs ! Peine perdue ! Aucun marcheur en vue ! Donc pas une goutte de gaz lacrymogènes, pas de courses poursuites avec les forces de sécurité qui assuraient leur rôle habituel de garantir la paix et la sécurité pour tous. On ne peut pas laisser Attisso mettre en danger la vie des habitants de Baguida en pleine crise sanitaire liée à la covid 19, déclarée maladie INEXISTANTE au Togo par la DMK, de la bouche de Kpodzro !

Bref, aucun marcheur n’a accepté aller se mettre en danger pour rien. Tout le monde aura compris que le ministre d’état Boukpessi voulait la santé et la vie pour tous !

Épilogue

La petite balade s’est terminée piteusement. Ce ne sont pas les forces de sécurité qui ont empêché les marcheurs d’aller à Baguida. C’est plutôt le bon sens et le respect de la loi ! Ce qui est interdit, reste interdit ! Et pour démentir lui-même la fable de la présence massive des forces de l’ordre et de sécurité, voilà Attisso posant comme une vedette devant le panneau d’indication de la mairie du 5 ème arrondissement, pour raconter des mensonges comme à son habitude.

On dirait que les forces de sécurité ne le voient pas, lui Attisso ! En tant qu’organisateur d’une marche interdite, c’est lui qu’on doit arrêter et non les marcheurs. Lui, il y était peinard. Qu’en pensez-vous ?

Sylvain Codjo

Lire aussi : Tribune libre : la mobilisation de la DMK, chronique d’un échec annoncé