26.1 C
Lomé
14 août 2022
Le Nouveau Reporter

Burkina-Faso: la CEDEAO évalue la situation sécuritaire, humanitaire et politique

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a l’issue de son sommet extraordinaire du 25 mars 2022, consacré à la situation au Mali, en Guinée et au Burkina Faso a marqué sa préoccupation sur la durée de la période de la transition politique au Burkina Faso fixée à 36 mois et a également demandé la finalisation d’un chronogramme acceptable de la transition, au plus tard le 25 avril 2022. Ainsi sur requête du gouvernement du Burkina Faso, une mission d’évaluation de la situation sécuritaire, humanitaire et politique au Burkina Faso a été déployée par la CEDEAO, du 17 au 19 mai 2022 au Burkina Faso.

Au cours de cette mission ce 19 mai, la délégation de la CEDEAO conduite par Albert KAN-DAPAAH, ministre de la Sécurité nationale de la République du Ghana, représentant la présidente du Conseil des ministres de la CEDEAO a rencontré celle du Burkina Faso conduite par Madame Olivia Ragnaghnewendé ROUAMBA, ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’Extérieur, en présence de Jean Claude Kassi BROU, président de la Commission de la CEDEAO.

La rencontre a permis aux délégations de faire connaissance des conclusions des travaux des experts marqués par des visites de terrain dans les localités de Kaya et de Barsalogho (région du Centre-Nord). cette mission d’évaluation constitue une étape importante dans la poursuite des consultations entre le Burkina Faso et la CEDEAO et dans l’accompagnement du processus de transition au Burkina Faso.

A la fin, les deux Chefs de délégation ont réaffirmé leur volonté d’œuvrer à la réussite du processus de transition politique au Burkina Faso.