28 C
Lomé
26 octobre 2020
Le Nouveau Reporter

Cancer du sein: environ 3000 femmes mortes en 2019 au Togo

Le mois d’octobre est dédié à lutte contre le cancer du sein, une tumeur maligne qui se développe chez les femmes au niveau du sein. Le mal augmente avec l’âge mais peut aussi toucher des femmes jeunes.
Le cancer du sein pour le compte de l’année 2019 aurait tué près de 3 000 femmes au Togo d’après France 24. Ce taux élevé serait dû au retard de dépistage. Un nombre qui aurait pu être revu à la baisse si ces dernières se faisaient diagnostiquer plus tôt.
Malheureusement, le pays ne dispose que d’un service de cancérologie. Ce qui ne permet pas à toutes les femmes, surtout celles vivant en milieu rural de se faire consulter surtout à un stade avancé de leur cancer. Le pays ne dispose que d’un seul médecin oncologue et aucune radiothérapie. Ce qui oblige les patientes à se rendre au Ghana ou en Côte d’Ivoire pour se faire traiter à des coûts exorbitants, environ 7000 euros soit 4.566.100 F CFA. Les patientes n’etant pas toutes couvertes par l’assurance maladie universelle sont obligées de compter sur des proches pour mobiliser des fonds pour le traitement. Au cas échéant, elles recourent à des soins palliatifs ou sont simplement condamnées à mourir.
D’après les chiffres, 1/3 des cancers chez les femmes au Togo sont des cancers de seins comme dans plusieurs pays du continent africain. le pays a beaucoup de mal à gérer la maladie. Les autorités doivent mettre les bouchées doubles pour offrir des soins adéquats pour venir à bout de cette maladie qui décime les femmes.