Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Comité des Nations Unies pour les droits de l’enfant: Suzanne Aho de nouveau élue

Date:

L’ancienne ministre togolaise de la Santé, Mme Suzanne Aho a été une fois encore élue au Comité des Nations Unies relatif aux droits de l’enfant et ce pour la période 2023-2027. C’était le 6 juin dernier informe “SavoirNews”.

Élue en juin 2014 pour un mandat de 4 ans, Mme Aho qui représente le Togo avait été réélue en juin 2018. Le comité est composé de 18 experts indépendants de haute moralité et possédant une compétence reconnue, le Comité des Nations Unies relatif aux droits de l’enfant est un organe international indépendant qui contrôle l’application de la Convention relative aux Droits de l’Enfant par les États parties.

Ce Comité assiste les États dans la mise en œuvre de la convention, en collaborant avec les autres agences des Nations unies et les organisations non-gouvernementales et en diffusant le plus largement possible des informations sur les droits de l’enfant.

Selon “Savoirnews”, le Togo est le 19e pays à avoir ratifié la Convention relative aux Droits de l’Enfant. Ainsi le pays ne cesse de s’illustrer dans le domaine de la protection et de la valorisation des droits de l’enfant, à travers plusieurs actions dont la gratuité de l’établissement des actes de naissance, décrétée depuis janvier 2022 par le gouvernement. Aujourd’hui, plus de 70% des enfants togolais disposent d’acte de naissance.

De plus, rapporte l’agence, les frais d’inscription aux divers examens du primaire et du secondaire sont supprimés. Et la scolarité est gratuite pour le cours primaire depuis plusieurs années au Togo.

« Nous apportons notre expertise pour parler des élèves, du mariage des enfants… Ces missions nous ont vu aussi évoluer, à travers nos sessions, les dialogues que nous avons avec les États parties. On doit s’estimer heureux », a déclaré Mme Suzanne Aho.

Le pays a également renforcé ses mécanismes d’adoption de lutte contre le trafic des enfants, ainsi que le travail et la maltraitance des enfants sur toute l’étendue du territoire national.

« On évalue tous les plans nationaux, on met des budgets à disposition et il faut vraiment mettre le paquet pour enrayer tous ces problèmes-là. On va devoir regarder de très près, intensifier les campagnes de sensibilisation, aller vers les populations, mêmes les plus reculées », a ajouté Mme Aho

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img