27.1 C
Lomé
11 mai 2022
Le Nouveau Reporter

Comme plat en entrée, le FESMA a servi un colloque international

Le festival gastronomique et culinaire dénommé : “ FESMA” ou Festival la Marmite a ouvert ses portes ce mardi 10 mai 2022 à travers un colloque international. Ce colloque a permis, à travers les thématiques abordées, de tracer une vue panoramique de l’histoire de la gastronomie africaine et togolaise.

L’événement a réuni chercheurs, professeurs d’université et professionnels de la saveur africaine autour du thème » gastronomie et enjeux contemporains ».

Plus de quatre panels ont nourri la rencontre notamment la gastronomie et patrimoine culturel, identité et santé, discours, droit et normes et aussi l’économie de la gastronomie.

L’événement qui s’ouvre à travers ce colloque prendra fin le 15 mai prochain et réunira de chefs togolais et africains autour du thème « Cuisine africaine : les enjeux du consommer local et les nouveaux modes d’alimentation ».

Ce festival a pour ambition de réunir pendant une semaine, public, professionnels, institutionnels et amateurs, autour de la valorisation du patrimoine gastronomique togolais et africain. Il est donc question, au cours de cette fête de la gastronomie, d’informer, de rassembler, de fédérer autour des saveurs locales, en faisant la promotion des produits du terroir, expression de valeurs traditionnelles. Ce festival va également faire la promotion de nouveaux modes d’alimentation qui préservent la santé et s’inscrivent dans le développement durable.

Le ministre de la Culture et du Tourisme, Dr Gbégnon Lamadokou a félicité les initiateurs de l’événement qui pour lui est un creuset pour valoriser le patrimoine immatériel togolais celui des saveurs, le savoir-faire culinaires. Avant de souligner que l’événement qui se déroule est en parfaite harmonie avec les orientations de la feuille de route gouvernementale et renforce la promotion du consommer local en mettant en avant la chaîne de production culinaire du Togo partant de l’agriculteur, producteurs, aux citoyens, consommateurs.

Pour le promoteur, Jean Paul Agbo, directeur de l’agence Focus Yakou, »la cuisine ou l’alimentation ce n’est pas simplement une affaire de chefs et de mamans. C’est aussi une réflexion sur ce qu’on mange et comment on le mange. Toute la question de la culture bio aujourd’hui qui est un sujet d’époque toute la question de lien entre la santé de ce qu’on mange et ce qui rentre dans nos ventres et la question de comment on cultive la question de l’environnement la question du développement durable tout va a un lien à cette réflexion que les universitaires, les scientifiques du temple du savoir mais également les cuisiniers pour lancer effectivement ce colloque ».

La démarche est par ailleurs de créer un événement culturel inédit et fédérateur, de référence au Togo, a-t-il dit.