Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Comment se présente l’après-forum économique Togo-UE ?

Date:

Bien, si on se réfère au communiqué conjoint rendu public par le gouvernement et l’Union européenne, jeudi 18 juin 2020.

« Le Togo est engagé dans un développement économique soutenu, équilibré, durable et inclusif afin de se placer dans la ligue des pays émergents à l’horizon 2030. Le pays fait figure de cas d’école en matière de conduite réussie des reformes et est classé comme premier réformateur en Afrique et troisième meilleur réformateur au monde », sont les premières lignes du communiqué.

« L’investissement est un catalyseur pour le développement économique et la croissance. C’est dans ce contexte que s’est tenu, les 13 et 14 juin 2019 à Lomé, le premier forum économique Togo-UE. Cet événement de réseautage de haut niveau a été une plateforme unique pour la mobilisation des investissements au Togo, incluant l’investissement domestique, l’investissement venant de la diaspora togolaise et des IDE ».

Ainsi, dans le cadre de l’appel à projet lancé en prélude au forum, « 140 projets bancables soumis par 126 promoteurs locaux en ligne avec les objectifs du PND ont été retenus dont 103 discutés lors des échanges B2B entre les entrepreneurs togolais et les investisseurs étrangers d’une part, et entre les investisseurs et les institutions publiques d’autre part. Hormis ce réseautage, des visites se sont poursuivies depuis lors. En effet, le nombre total de visite sur le site web du forum au lendemain du forum à ce jour s’établit à 13.098 ».

Retombées

On parle d’une « vingtaine de manifestation d’intérêt de la part des investisseurs internationaux pour les projets prioritaires du PND ; la signature d’une convention avec le groupe Dangoté pour la construction d’une usine de production d’engrais phosphaté pour un investissement de 02 milliards de dollars et l’installation d’une usine de fabrication de ciment avec un investissement de 60 milliards de dollars ; l’organisation des rencontres entre les institutions financières sous régionales basées au Togo et certains promoteurs togolais de la diaspora ; le renforcement du partenariat entre le gouvernement et des institutions financières prêtes à accompagner les promoteurs de projets dont le coût est inférieur à 150 millions de francs CFA ».

Résultats du suivi

« Ils font ressortir qu’à la date du 17 juin 2020, 10 projets dont le coût global s’établit à 15.647 493.892 de francs CFA sont à l’étape de mise en œuvre ; 18 projets évalués à 320.475.660.104 francs CFA sont des projets soit d’extension, ou ayant bouclé une partie des financements ou en discussions avancées avec les partenaires étrangers et donc sont en attente de financements complémentaires etc. ».

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img