27.1 C
Lomé
14 août 2022
Le Nouveau Reporter

Coronavirus : la Corée du Sud, deuxième pays le plus frappé

Après la Chine, la Corée du Sud est désormais le deuxième pays dans lequel le Coronavirus sévit le plus. Les différentes mesures de prévention n’ont pas suffi au pays d’enrayer la maladie. Plus de 800 cas confirmés ont été signalé dans le pays. L’alerte « rouge » a été décrétée.

Sur les 800 cas, 80% ont été identifiés lors des quatre derniers jours. Au total 833 patients ont été testés positifs. Cette hausse des cas de patients contaminés oblige la Corée du Sud à mettre son alerte au plus haut niveau (rouge). Ce niveau d’alerte implique la fermeture temporaire des écoles et l’annulation des vols en provenance et à destination du pays. Six cas de décès sont déjà enregistrés à l’hôpital Daenam dans le Comté de Cheongdo. Conséquence : Cheongdo et aussi Daegu la quatrième ville du pays ont été transformés en ‘’zones de soins spéciaux’’. 205 des 231 cas identifiés ce lundi sont détectés dans la ville de Daegu. La majorité de ces patients sont issus de l’église Shincheonji.

Mesures prises pour contenir l’épidémie

Les conséquences du coronavirus en Corée du Sud se font déjà sentir. Plus d’une centaine d’écoles ont été fermées pour une semaine. De même, la surveillance des personnes en provenance de la Chine va connaître un renforcement pendant deux semaines. L’autre conséquence est la suspension des vols. C’est le cas notamment de la compagnie aérienne Korean Air. La compagnie suspend ses liaisons jusqu’à  fin mars. Le géant sud-coréen Samsung Electronics a lui aussi interrompu ses activités dans l’usine de Gumi, localité située à 200 kilomètre au sud-est de Séoul.