28.9 C
Lomé
4 décembre 2021
Le Nouveau Reporter

Covid-19 : la Fao appuie les populations vulnérables

A travers les mesures sociales d’aide aux populations les plus vulnérables mises en place par le gouvernement togolais dans le cadre de la lutte contre la pandémie à la COVID 19 dont l’objectif est d’arriver à atténuer les impacts de cette pandémie, la FAO se propose à travers le projet TCP/TOG/3801 « Appui à la riposte contre la COVID 19 dans le secteur agricole au Togo » de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages les plus vulnérables.

Le projet va permettre de soutenir les efforts du gouvernement togolais en mettant à la disposition de 900 ménages des kits de production dont 600 bénéficieront de kits d’intrants pour la production vivrière et 300 ménages pour la production maraîchère.

Il permettra également de soutenir 15 maraîchers dont 5 coopératives des femmes maraîchères en kits d’irrigation y compris des citernes de collecte de l’eau de pluie.

Les kits de production seront composés d’intrants notamment des semences de maïs, de riz, et de soja, des semences maraîchères, d’engrais, des produits phytosanitaires et de petits outillages.

Il s’agit de permettre aux petits exploitants à travers les différentes interventions d’accéder à des kits de production composés d’intrants (semences de maïs+ riz ou soja, semences maraîchères, engrais, produits phytosanitaires et petits outillages) afin de leur permettre de produire pour assurer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle mais aussi améliorer leurs revenus à travers des cash crop (soja, riz).

C’est dans cette optique que, des sensibilisations à l’endroit des autorités locales dans le cadre du processus de sélection des bénéficiaires ont démarré depuis 22 février 2021 dans 9 préfectures cibles sur toute l’étendue du territoire national.

L’objectif principal de cette sensibilisation est d’informer sur le projet et d’impliquer les autorités locales dans le processus de sélection des bénéficiaires.

Elle est organisée dans les chefs-lieux de préfecture et regroupe les préfets, les maires, les chefs de canton, les directeurs régionaux et préfectoraux de l’agriculture, les directeurs régionaux et chefs d’agence de l’ICAT.

A leur retour, les préfets, les maires et les chefs de canton vont relayer les informations aux chefs de village, aux CDQ/CVD afin de garantir un maillage de l’information dans les localités concernées pour entamer dans un meilleur délai les opérations de ciblage des bénéficiaires