25.1 C
Lomé
25 octobre 2021
Le Nouveau Reporter

Covid-19 : le ministre du tourisme invite les tenanciers de bars au respect des mesures restrictives

Le ministre de la Culture et du Tourisme, Kossi Gbényo Lamadokou a invité ce vendredi 10 septembre, les tenanciers des bars et restaurants, de même que les acteurs touristiques à respecter les mesures prises par le gouvernement.

Pour le ministre « Nous devons comprendre que la situation pandémique dans notre pays devient grave et inquiétante et à cela, aucun sacrifice ne serait plus de trop. Les mesures du gouvernement viennent rappeler celles qui existent depuis le début de la pandémie dont nous avons faibli à l’observance. Nous ferons l’effort d’être équitable et juste dans l’application de ces mesures. La seule solution pour nous de sortir de cette situation, c’est que nous acceptions de nous faire vacciner ».

Selon l’agence “savoirnews”, le gouvernement a pris de nouvelles mesures restrictives dont la fermeture de tous les lieux de culte pour un mois, suite à la recrudescence des cas de Covid-19 et de décès ces dernières semaines dans le pays.

Ainsi les grands bars et des discothèques et boîtes de nuit sont fermés et toutes les célébrations de mariages civils, religieux et traditionnels sont également interdites à cause de la recrudescence de nouveaux cas de coronavirus et de décès, en raison aussi de la circulation des nouveaux variants, notamment le variant Delta.

Face à la nouvelle situation le confrère a interrogé certains tenanciers des bars et restaurants et autres acteurs touristiques. Ceux-ci invitent le gouvernement à leur accompagnement.

Mme Emilie Tilata, Responsable des Ets Milie Carrefour des Branches, interrogé par le confrère précise que « Ces mesures qu’ils ont prises ces derniers jours concernant les grands bars du Togo nous affectent. Nous avons des engagements avec les micros finances et les banques. Nous avons aussi des engagements au niveau du gouvernement, car nous avons des charges fiscales à payer. Et chaque fois qu’il y a de ces mesures, ils ne tiennent pas compte de nos préoccupations et cela nous dérange».