31 C
Lomé
12 mai 2021
Le Nouveau Reporter

Covid-19 : le vaccin AstraZeneca est « sûr et efficace », Agence européenne des médicaments

Le vaccin AstraZeneca contre la Covid-19, intégré à l’initiative COVAX, se trouve au centre de controverses au point de susciter des suspicions. Le vaccin AstraZeneca contre le coronavirus est « sûr et efficace » et « n’est pas associé » à un risque plus élevé de caillots sanguins, a annoncé jeudi dernier, l’Agence européenne des médicaments (EMA), rapporte l’Agence française de presse (AFP).

« Le comité est parvenu à une conclusion scientifique claire : il s’agit d’un vaccin sûr et efficace », a déclaré la directrice générale de l’EMA, Emer Cooke, lors d’une visioconférence. « Ses avantages dans la protection des personnes contre la Covid-19, avec les risques associés de décès et d’hospitalisation, l’emportent sur les risques possibles », a ajouté Mme Cooke.

Le régulateur européen, basé à Amsterdam, « a également conclu que le vaccin n’était pas associé à une augmentation du risque global d’événements thromboemboliques ou de caillots sanguins », a précisé la directrice. L’EMA n’est toutefois pas enmesure d’ « exclure définitivement »un lien entre le vaccin élaboré par le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca et des troubles de la coagulation rares.

« Sur la base des preuves disponibles, et après des jours d’analyse approfondie » des données, « nous ne pouvons toujours pas exclure définitivement un lien entre ces cas et le vaccin », a souligné Mme Cooke. Le comité de sécurité de l’EMA a donc recommandé « de sensibiliser à ces risques potentiels et de s’assurer qu’ils sont inclus dans les informations sur le produit ».

Celui-ci conseille également « d’attirer l’attention sur ces éventuelles maladies rares et de fournir des informations aux professionnels de santé et aux personnes vaccinées pour aider à arrêter et atténuer tout éventuel effet secondaire », a déclaré Mme Cooke.

L’EMA lancera aussi des « enquêtes supplémentaires pour en savoir plus sur ces cas rares », a-t-elle ajouté, affirmant cependant : « Si c’était moi, je me ferais vacciner demain ».

Une quinzaine de pays, dont l’Allemagne, la France et l’Italie, ont suspendu par précaution l’utilisation de ce vaccin, après le signalement d’effets secondaires possibles, tels que des troubles de la coagulation et la formation de caillots.

Le Togo étant actuellement en campagne de vaccination à l’AstraZeneca contre la Covid-19, toute décision liée à la riposte « dépendra du conseil scientifique », a fait comprendre le premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé.

Lire aussi : Vaccin anti-Covid 19 : près de 7 millions de doses ont été déjà administrées en Afrique