30 C
Lomé
10 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Covid19 : l’OTM et Osiwa lancent le projet de sensibilisation dans les communautés rurales du Togo

Le projet de sensibilisation et de communication sur la Covid-19 dans les communautés rurales du Togo a été officiellement lancé ce jeudi 20 août 2020 à Tsévié (préfecture de Zio). Initié par Observatoire togolais des médias (OTM), en collaboration avec Open Society Initiative for West Africa (Osiwa), ledit projet cible les populations en milieux ruraux.

« Le Togo, dans ses actions de ripostee, a essayé dans la mesure du possible, de gérer cette situation grâce bien-sûr au gouvernement et la société civile à laquelle appartient l’OTM. Les projets de lutte, étant trop concentrés à Lomé, nous avons pu décrocher un petit financement auprès de l’organisation sénégalaise, l’Open Society Initiative for West Africa (Osiwa). Ce projet bénéficiera aux médias ruraux, aux ONG et Organisation de la société civile ciblées », a expliqué Dodji Aimé Ekpe, président de l’Observatoire togolais des médias (OTM).

Au cœur de ce projet, 14 langues locales choisies pour la sensibilisation ; 3000 spots publicitaires pour diffusion d’ici la fin du projet ; 50 000 posters et affiches de sensibilisation 90 dispositifs de lave-mains ; 800 pièces de gels hydroalcooliques et 12 000 bavettes réutilisables. 40 radios communautaires et 50 ONG et OSC en sont les bénéficiaires.

Lançant officiellement le projet, Préfet de Zio, Etsè Kodjo a expliqué l’importance de ce projet. « Les taux de contamination et de décès dans notre pays, le Togo, ne cesse d’augmenter. Il est donc clair que nous n’avons plus droit de baisser la garde. C’est l’occasion de saluer le président Faure Gnassingbé pour son implication sans relâche dans la lutte contre la Covid-19 au Togo, sans oublier les médias qui jouent de manière remarquable leur rôle d’informateurs et de formateurs. Nous remercions les partenaires techniques et financiers de ce projet qui ouvrent cette lutte à d’autres populations et réseaux ».

« Nous comptons mettre ces kits à disposition des femmes et enfants de notre entourage et laisser accessible le dispositif de lave-mains aux populations et passagers », a déclaré Akpata Metsi Abra, président de l’Association de femmes pour la promotion de la paix, basée à Tsévié.

Lire aussi : Écologie : lancement du projet AFR-100 dans la préfecture de Kéran