24.3 C
Lomé
28 septembre 2022
Le Nouveau Reporter

Cybersécurité : comment devient-on désormais prestataires de services de confiance et des produits de sécurité au Togo ?

Afin d’assurer une efficacité dans la sécurisation des systèmes d’information des administrations et opérateurs de services essentiels, le gouvernement a adopté ce jeudi 25 août en Conseil des ministres, « un projet de décret relatif à la qualification des prestataires de services de confiance de cybersécurité et des produits de sécurité et à l’agrément des centres d’évaluation ».

L’objectif, pour le gouvernement, est de déterminer les règles relatives à la procédure de qualification des prestataires de services de confiance de cybersécurité et des produits de sécurité, ainsi qu’à la procédure d’agrément des centres d’évaluation.
En effet, le gouvernement, au cours de ces dernières années, a opéré des réformes structurelles dans le domaine du numérique, répondant ainsi à l’ambition de faire du Togo une référence régionale dans le digital. Il a ainsi accordé une attention particulière à la cybersécurité dans le but de faire du Togon modèle dans ce domaine.

Les efforts du Togo en matière de cybersécurité ne se démentent pas. La semaine dernière, un mémorandum d’entente a été signé entre le Togo et la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) en vue de la construction du Centre Africain de Coordination et de Recherche en Cybersécurité.

L’infrastructure qui sera basée à Lomé agira en qualité de pôle régional central d’informations et de renseignements sur la cybersécurité.

Elle fonctionnera de manière indépendante et objective et fournira une expertise en termes de promotion de la cybersécurité. Le centre exercera diverses activités dont des enquêtes sur la cybercriminalité.
Lire aussi: Togo : le rôle de l’Agence nationale de la cybersécurité désormais bien précis