32.1 C
Lomé
30 novembre 2021
Le Nouveau Reporter

Décès de Laine Ornella : mise en place d’une commission mixte d’expertise pour analyser les circonstances du décès

Le 08 octobre dernier, la jeune togolaise, Laine Ornella, est décédée dans un centre de santé du Togo, alors qu’elle était en plein travail, sur le point d’accoucher. Au lendemain, l’information a créé une polémique qui ne cesse de faire des vagues. L’onde de choc est telle que des sanctions ont été prises contre les agents de santé en charge de la défunte, deux morguiers du CHU SO ont également écopé de sanctions.

Et les organisations des professionnels de la santé viennent de décider ce 22 octobre, de la mise en place d’une commission mixte d’expertise pour se pencher sur cette situation qui fait toujours couler des salives, et aussi plancher sur d’autres situations non moins embarrassantes.

« C’est avec une grande tristesse que nous avons appris par des canaux divers le décès en couches de Madame Laine Ornella. Ce décès de plus, vient s’ajouter à la longue liste de décès maternels évitables enregistrés dans notre pays malgré les efforts des autorités publiques qui ont fait de l’amélioration de la santé maternelle, néonatale et infantile une priorité, et de l’accès universel aux soins un objectif à atteindre dans de meilleurs délais », ont exprimé les organisations des professionnels de la santé.

Dans le but de participer activement et en toute responsabilité aux efforts du gouvernement pour réduire les décès maternels dans notre pays, les organisations des professionnels de la santé ont décidé « de mettre en place, ce 22 octobre 2021, une commission mixte d’expertise dont le travail, durant un trimestre, sera d’analyser les circonstances du décès de Madame Laine Ornella mais aussi d’autres cas dont les membres ont connaissance afin de mieux situer les responsabilités et de formuler des propositions concrètes d’amélioration de notre système de santé », ont communiqué les organisations des professionnels de la santé.

En attendant les conclusions de ladite commission, elles demandent à la population « de maintenir sa confiance en notre système de santé et aux professionnels de santé qui font souvent de leur mieux dans des conditions difficiles au personnel soignant le calme, le savoir être et le professionnalisme dans la prise en charge des patients », exhortent-elles.

Les organisations des professionnels de la sant signataires de ce communiqué sont l’Ordre National des Médecins du Togo, le Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo,l’Association des Sages Femmes du Togo et la Société des Gynécologues et Obstétriciens du Togo.

Lire aussi : Régions Centrale et Kara: visite surprise de contrôle sur les sites de production d’eau conditionnée “Pure Water”