32 C
Lomé
8 mars 2021
Le Nouveau Reporter

Dette envers l’ONU : des pays africains privés du droit de vote

L’Organisation des Nations unies (ONU) a privé certains pays de droit de vote. La décision, prise par António Guterres, Secrétaire général des Nations unies, est tombée ce lundi 18 janvier 2021. Pour cause, des Etats ont des dettes envers l’ONU, ce que l’organisation juge insoutenable, a-t-on appris de africanews.com.

Dix pays viennent de faire les frais du non-respect de leur engagement financier vis-à-vis de l’ONU. Ils sont tombés sous le coup de l’article 19 de la Charte des Nations unies qui stipule « une suspension du droit de vote à l’Assemblée générale pour tout pays dont le montant des arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées ».

Le budget annuel de fonctionnement de l’ONU est d’environ 3,2 milliards de dollars. Celui des opérations de paix, séparé, atteint quelques 6,5 milliards de dollars.

Parmi ces « mauvais payeurs » se trouvent, le Niger, la Libye et la République Centrafricaine. Outre ces africains, l’Iran fait partie aussi des pays frappées par la mesure.

Lore aussi : L’OTR contrôle à compter de ce lundi la Taxe sur les véhicules