31 C
Lomé
18 janvier 2021
Le Nouveau Reporter

Développement : le gouvernement togolais scelle un partenariat public-privé pour la réussite de sa feuille de route 2020-2025

Pour booster l’émergence au Togo et atteindre les objectifs d’un développement inclusif et durable, le gouvernement togolais et le secteur privé se sont réunis ce vendredi 08 janvier 2021 à Lomé, pour un partenariat public-privé en vue de la réussite de la feuille de route 2020-2025.

Présidée par le premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé, la rencontre a permis au gouvernement togolais, de s’accorder avec le secteur privé sur les mécanismes de financement et les responsabilités qui incombent au secteur pour l’atteinte des objectifs que le gouvernement s’est assigné pour les cinq prochaines années.

Au total, une dizaine d’ambitions axées autour de 42 projets sont contenues dans le mécanisme dudit partenariat. Le gouvernement, garant du cadre de mise en œuvre des activités, donnera au secteur privé les moyens techniques et financiers pour prospérer et contribuer à la réalisation des projets socio-économiques.

Dans son allocution de circonstance, le premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a qualifié ce partenariat d’« alliance », révélateur de la complicité que veut le gouvernement avec le secteur privé.

Aperçu général des participants (crédit photo : Primature Togo)

« On part d’un cadre de concertation, on évolue vers une alliance. On tente de fluidifier davantage les rapports entre le pouvoir publique et le secteur privé. L’objectif est de viser une croissance économique inclusive en situation de crise sanitaire (coronavirus) et dans laquelle chaque acteur doit redoubler davantage d’effort pour atteindre donc l’objectif de croissance. Le secteur privé prend acte et s’engage à jouer sa partition pour atteindre ses objectifs », a déclaré Thierry Awesso, directeur général de Nioto, une des principales usines opérant en zone franche.

Les ministres membres du gouvernement, la Chambre de commerce européenne au Togo Eurocham Togo), CNP Togo, la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT), l’Association des grandes entreprises du Togo (AGET), la Filière Café cacao, l’Office togolaise des recettes (OTR), etc. ont pris part à cette rencontre.

Lire aussi : Faure Essozimna Gnassingbé au Ghana pour l’investiture de Nana Dankwa Akufo-Addo