29 C
Lomé
11 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Dossier : 06 mars 2020 – 06 mars 2021, une pleine année consacrée à la gestion de la Covid-19 au Togo

Le Togo passait normalement la journée du 06 mars 2020 jusque dans l’après-midi où le pays a sursauté de sa sieste suite au premier cas de coronavirus détecté. Cette nouvelle au goût amer a plongé le pays dans un cauchemar sanitaire qui a nécessité des mesures oxygénées pour s’en sortir. 06 mars 2020 – 06 mars 2021, aujourd’hui un an jour pour jour que le Togo est confronté à la Covid-19. Entre mesures barrières, restrictions diverses et stratégies sociales de relance économique, quel est le reflet de la gestion et du combat mené jusqu’alors au Togo ?

La genèse…

Le 06 mars 2021, Komi Selom Klassou, premier ministre d’alors, a annoncé le premier cas de Covid-19 dans le pays. Il s’agissait d’une Togolaise de 42 ans ayant séjourné en France, en Turquie et au Bénin (11 jours) avant la confirmation de sa contamination au Covid-19. À cette date, il a été signalé qu’elle était traitée de manière isolée et que son état était stable. Le 20 mars 2020, neuf autres cas de coronavirus ont été confirmés au Togo. À cette date, le premier cas, la dame, s’est rétablie, a indiqué le ministère de la Santé.

Sept autres cas ont été confirmés le 21 mars 2020. Le 30 mars 2020, le Togo a enregistré son premier décès. Depuis lors, le Togo est rentré dans un bras de fer avec la pandémie. Le président togolais, Faure Gnassingbé, fraîchement réélu le 22 février pour un nouveau mandat de 4 ans axé autour du social et du capital humain, s’est trouvé dans la responsabilité de prendre des mesures fortes.

Faure Gnassingbé, un discours, un tournant

Alors que nombre de Togolais pensaient que l’annonce du discours était un poisson d’avril, le président Faure Gnassingbé a surpris plus d’un en s’adressant à la nation le 1er avril 2020. Loin d’être un discours d’usage, il a marqué le nouveau tournant pour le Togo en de grandes lignes avec des décisions fortes : Etat d’urgence pour 03 mois à compter du 02 avril 2020 ; couvre-feu de 19h à 06h à partir du 02 avril 2020 jusqu’à nouvel ordre ; gratuité des tranches sociales de l’eau et de l’électricité pour 03 mois.

Faure Gnassingbé, président du Togo

Le transfert monétaire pour les couches vulnérables ; branchement de la TDE à 25000f au lieu de 75000f; réformes fiscales de l’OTR; création de la Force spéciale anti-pandémie (FOSAP) composée de 5000 forces de sécurité pour le maintien de l’ordre; création d’un fonds de solidarité nationale et de relance économique à raison de 400 milliards FCFA.

Entre aménagement et restrictions*

Par le truchement de son gouvernement, Faure Gnassingbé a pris une pile de mesures idoines et par ordonnance, après un vote accordé par l’Assemblée nationale togolaise. Le CHR Lomé commune a été aménagé et équipé pour accueillir les cas de Covid-19. Des campagnes nationales de sensibilisation sur le coronavirus et les mesures barrières sont menées avec la contribution des médias. Une dizaine d’hôtels ont été aménagés pour accueillir en quarantaine des cas suspectés.

A côté, il y a eu la mise en place d’une cellule de Coordination de la riposte contre la pandémie, la création d’un Conseil scientifique, de la Cellule sectorielle, et des plateformes officielles pour faire l’état de la situation. La fermeture des frontières terrestres et aériennes, la fermeture des lieux de culte et arrêts des activités sportives, ont été d’autres dispositions prises.

Un plan de riposte agricole Covid-19

Le gouvernement togolais a initié, en avril 2020, un « Plan de riposte agricole Covid-19 ». Celui-ci est destiné à consolider la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à améliorer le revenu ainsi que les conditions de vie des producteurs agricoles. Ce plan visait à produire 225 000 tonnes de coton, 2 millions de tonnes de maïs, 140 000 tonnes de soja et 330 000 tonnes de riz.

Femmes au marché

Le gouvernement a donc lancé un appel à tous les producteurs pour qu’ils se fassent recenser par la NSCT pour les cotonculteurs, et à s’approcher des services déconcentrés du ministère dans leur localité, pour les PME/PMI agrégateurs opérant dans les filières à haute valeur ajoutée comme le soja.

Novissi : plus de 11 668 153 500 F CFA pour plus de 581 130 bénéficiaires… salué à l’international

Initié par le gouvernement togolais, « Novissi » est un programme de transferts monétaires visant à soutenir tout citoyen togolais éligible ayant perdu son revenu en raison de l’adoption des mesures de riposte contre le coronavirus. Le programme vise à fournir aux personnes et familles les plus vulnérables, des soutiens financiers mensuels, tout au long de l’état d’urgence.

Le gouvernement togolais est également venu en soutien, depuis le 27 juin 2020, aux enseignants volontaires, à travers le programme Novissi. Ils sont environ 13 000 enseignants dont 10 753 au primaire et 1 860 au secondaire, à bénéficier des aides financières. 24 500 FCFA par personne pour les femmes et 21 000 FCFA pour les hommes.

Programme de soutien financier mensuel de 12 500 francs CFA pour les femmes et 10 500 francs pour les hommes, Novissi a permis d’enregistrer 1 394 237 personnes. 581 130 d’entre elles ont bénéficié de l’aide, soit 376 108 femmes et 205 022 hommes pour un montant de 11 668 153 500 francs dépensés.

Programme Novissi

L’initiative a été saluée par de nombreux experts parmi lesquels les Prix Nobel d’économie 2019, Abhijit Banerjee et Esther Duflo. Suspendu pour le dernier mois de juin 2020, le programme « Novissi » a été réactivé au gré des éventuels couvre-feux par zone, comme cela a été le cas récemment dans la région des Savanes.

Plan de riposte au Togo, la théorie des 3 R

Le Togo a adopté un plan de riposte baptisé « 3 R » pour dire riposte, résilience et relance. Précisément, il sert à lutter contre la propagation de la maladie (riposte sanitaire) ; maintenir l’activité économique à un niveau acceptable et renforcer la résilience du secteur privé (résilience) ; redynamiser l’activité économique (relance de l’économie nationale).

Quand le Togo rapatrie ses compatriotes bloqués à l’étranger

Le 23 mai 2020, deux vols spéciaux, en provenance de Koweit City, ont atterri à l’aéroport de Lomé, avec à leurs bords des Togolais bloqués hors du territoire national, pour raison de fermeture des frontières, dans le cadre de la riposte contre le Covid19. Il s’agit de 150 Togolais, résidents ou en voyage en Europe et en Asie au moment de la survenue de la pandémie. A leur arrivée, les passagers ont été testés à l’aéroport, et conduits à l’hôtel, où ils ont été en quarantaine, pour 14 jours, suivant les dispositions prescrites dans le cadre de la lutte contre le
Coronavirus.

Assouplissement surveillé

Le Togo est passé à l’assouplissement des mesures, en fonction des recommandations du conseil scientifique et de la coordination de riposte à travers les statistiques et l’évolution de la pandémie. Ainsi, il y a eu la réouverture des frontières aériennes (l’aéroport), la réouverture partielle des lieux de cultes. La reprise progressive des des activités sportives.

173 milliards déjà mobilisés sur les 400 milliards

Sur les 400 milliards, 173 145 464 839 francs ont été mobilisés à la date du 15 décembre 2020. Le secteur privé national et international et toutes les autres bonnes volontés ont contribué à la riposte avec 3 261 599 238 francs CFA. De fait, au titre de la gestion 2020, l’effort de mobilisation a permis d’inscrire au budget de L’état un montant de 230,4 milliards de francs CFA, ce qui représente un taux de mobilisation de 57,6% pour alimenter le fonds.

107,5 milliards déjà dépensés

A la date du 15 décembre 2020, les dépenses effectuées dans la lutte contre la pandémie s’élèvent à 107 566 238 507 francs CFA. Dans cette somme, 22 879 470 740 francs ont été consacrés aux mesures de riposte sanitaire. Les dépenses sociales sont évaluées à 32 386 983 014 francs. Elles englobent les transferts monétaires du programme “Novissi”, la gratuité des tranches sociales des factures deau et délectricité, la baisse du prix des produits pétroliers et dautres actions sociales importantes. Dun autre côté, 52 299 784 753 francs CFA ont été dépensés pour la relance économique.

Remplacement de la FOSAP par le Groupe Mixte de surveillance (GSM) anti Covid-19

Pour plus d’optimisation sécuritaire, Faure Gnassingbé a décrété la mise en place le Groupe Mixte de surveillance (GSM) anti Covid-19, en remplacement de la Force spéciale mixte anti-pandémie (FOSAP).

La FOSAP

Le GSM anti Covid-19 est placé sous la supervision de la coordination nationale de gestion de la riposte contre la Covid-19. Il est composé des personnels de forces de défense et de sécurité et des personnes issues de la population civile notamment des volontaires.

Gestion : le Togo 1er de la sous-région et 2e en Afrique

Avec le concours des partenaires techniques et financiers du Togo, Faure Gnassingbé est resté sur le qui-vive face au coronavirus. A preuve, en matière de gestion de la pandémie, le Togo est classé 1er en Afrique de l’Ouest et 2è en Afrique après le Rwanda, Lowy de Sydney, un groupe de réflexion australien.

Initiative COVAX, le Togo ne rate pas l’occasion

Pour faire face à la pandémie liée au Covid-19, le Togo a adhéré à la plateforme COVAX en juillet 2020 et participe activement aux discussions sur le processus de développement et d’acquisition du vaccin afin de protéger ses populations. D’après la Cellule sectorielle de la gestion de la crise au Covid19 (CSGC) au Togo, le COVAX est l’axe de travail vaccins du dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la Covid-19.

Vaccin Pfizer 

Le COVAX est co-dirigé par l’Alliance Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’OMS. Son objectif est d’accélérer la mise au point et la fabrication de vaccins contre la Covid-19 et d’en assurer un accès juste et équitable, à l’échelle mondiale.

Campagne de vaccination amorcée

Selon les explications de la Cellule sectorielle de la gestion de la crise au Covid 19 (CSGC) au Togo, l’objectif de cette campagne est de permettre au plus grand nombre possible de Togolais d’être vaccinés le plus rapidement possible contre la Covid-19 tout en veillant à ce que les populations à haut risque soient prioritaires. Cette campagne va se dérouler sur toute l’étendue du territoire national en plusieurs phases de deux tours chacune. La première phase concerne le personnel de santé et la région Grand Lomé. Les dates seront communiquées à chaque phase.

Stock de vaccin du Togo attendu ce 07 mars 2021

« La vaccination contre la covid-19 sera l’une des plus vastes entreprises dans le monde entier. Le Togo recevra son stock de vaccins ce dimanche le 07 mars », a tweeté le bureau de l’Unicef-Togo.

Vaccin AstraZeneca

Les efforts consentis par le Togo sur une année consacrée à la lutte contre la Covid-19, n’ont pas été vains. Le bout du tunnel se profile à l’horizon avec le vaccin. Mais en attendant, il est plus que nécessaire de rester focus et respectueux des mesures barrières afin de ne pas noyer toute une année de combat.

Lire aussi : Togo/vaccination contre la Covid19 : liste complète et détaillée des secteurs professionnels concernés prioritairement