26.7 C
Lomé
26 janvier 2022
Le Nouveau Reporter

Dr Evalo Wiyao donne des éclairages sur l’héritage colonial du Togo dans un nouvel ouvrage

Dr Evalo Wiyao, enseignant chercheur et journaliste a dédicacé ce 28 décembre à l’auditorium de l’Université de Lomé son ouvrage intitulé, « Togo : processus de réconciliation et d’union nationale à l’épreuve des préjugés coloniaux (1914-1991) ». Ce livre de plus de 300 pages permet à l’auteur de questionner le passé colonial du Togo.

Le nouvel ouvrage du Dr Evalo Wiyao, également premier rapporteur du Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN), propose des pistes de réflexions autour de l’unité nationale, de la réconciliation et de l’édification de la cohésion nationale.

3 grandes parties

L’ouvrage édité par les « Presses de l’UL » est subdivisé en 3 grandes parties. La première concerne les préjugés et utilisation de la main-d’œuvre autochtone dans le contexte colonial français : genèse des complexes et des antagonistes entre les Togolais. La deuxième partie de ce livre aborde l’évolution politique des Togolais dans le contexte colonial français et renforcement des préjugés et de l’antagonisme nord/sud. La dernière partie est réservée à l’impact des préjugés coloniaux sur les crises politiques et le processus de réconciliation et d’unité nationale de 1960 à 1991.

« Toutes les colonisations ont pour objectif d’exploiter économiquement, politiquement et socio culturellement, afin que nous puissions être assujettis. Le Togo n’a pas échappé à cette règle. Les Allemands d’abord puis les Français ont fait ce travail de division des autochtones togolais. Ils sont passés par toutes les stratégies pour les diviser, les opposer les uns et les autres, afin de pouvoir diriger aussi longtemps que possible le pays », fait savoir l’auteur.

Regard du colonisateur

Dans l’ouvrage, Dr Evalo Wiyao a montré le regard des colons par rapport à l’habillement des Togolais, leur appréciation par rapport à la morphologie des peuples du nord et du sud, les habitudes alimentaires des peuples togolais… « Ils ont fait de brèves études pour arriver à des conclusions sommaires, des conclusions qui avaient pour objectif fondamental de nous opposer les uns aux autres… », fait savoir Dr Wiyao.

L’ouvrage est apprécié par la présidente du Hcrrun, Mme Awa Nana-Daboya qui a souhaité qu’il soit vulgarisé dans l’enseignement scolaire. Elle a appelé les hommes de médias à faire une sensibilisation approfondie sur cet ouvrage pour amener les Togolais à mieux connaître leur propre histoire.

L’ancien Premier ministre togolais Joseph Koffigoh a fait le lien entre cet ouvrage et le processus de réconciliation. « Ce qui est intéressant c’est que le Dr Wiyao, un peu comme un médecin a cherché à savoir quelles sont les causes des échecs répétés du processus de réconciliation et il a découvert qu’en fait ces divisions, ces problèmes ont été créés par la puissance des différences puissances coloniales… », a-t-il souligné.

Ce travail de recherche effectué par Dr Evalo Wiyao est un véritable chef-d’œuvre à découvrir.

Lire aussiKéran : le HCRRUN indemnise des victimes non vulnérables