31 C
Lomé
12 mai 2021
Le Nouveau Reporter

Écologie : lancement du projet AFR-100 dans la préfecture de Kéran

Lancement préfectoral à Keran, du projet AFR-100, le 13 août 2020, par la direction régionale de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature de Kara.

S’inscrivant dans le cadre du « Défi mondial de Bonn », signé en 2014, le projet AFR-100, est une initiative de restauration de 100 millions d’hectares de terre en Afrique d’ici 2030.

Le projet a été lancé au centre communautaire de la ville. Au total 32 725 plants dont du kaya, d’eucalyptus, de neems et surtout du sena siaméa seront mis à disposition pour la couverture de 45 hectares de surface pour la restauration du paysage forestier de la Kéran, apprend l’Agence togolaise de presse (Atop).

« Les paysans seront mis à contribution avec l’appui des techniciens du ministère de l’agriculture pour la fabrication du composte afin de reconstituer les sols déjà appauvris. Ce vaste projet aurait également pour activité secondaire, la mise en défend de certains écosystèmes en mettant en terre certaines essences végétales pour enrichir le sol en renforçant le dispositif naturel pour empêcher les feux sur les flancs de montagne », a expliqué le lieutenant Bona Kossi,
directeur préfectoral en charge de l’environnement.

25 des 45 hectares de surface seront affectés pour les écoles et les centres communautaires tandis que les 20 autres hectares seront pris en compte dans le parc Oti-Kéran, précise l’Atop.

Douti N’Sarma Mabiba, le représentant du pouvoir central, s’est réjoui de cette initiative gouvernementale et a invité toute la population de la Kéran à pleinement adhérer et à accompagner les autorités gouvernementales dans la réalisation de ce grand projet qui permettra particulièrement à la localité de retrouver la fierté de son paysage forestier.

Cette campagne de reboisement sera une occasion pour le Togo de relever son taux de couverture végétale qui était de 24,24 % en 2015. Grâce à ses partenaires techniques et financiers entre autres le GIZ et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le Togo a rejoint, en juillet 2018, les 27 pays africains qui se sont engagés dans cette bataille environnementale avec pour objectif de restaurer 1,4 millions d’hectares de paysages déboisés et dégradés sur toute l’étendue du territoire national d’ici 2030.

Lire aussi : Environnement au Togo : le ministre David Wonou Oladokoun a lancé le projet de reboisement et de restauration des paysages forestiers à Blitta