30 C
Lomé
11 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Éducation : face à l’écriture rachitique des élèves, le ministre Dodzi Kokoroko ordonne l’utilisation systématique du cahier d’écriture

Écriture illisible et mal orthographiée donnant comme l’impression que les mots souffrent du rachitisme, voilà ce à quoi l’on est confronté devant les copies des élèves du primaire de nos jours au Togo. Pour soigner ce mal, rehausser le niveau des élèves et éviter le mal d’yeux, le ministre des Enseignants primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Prof Dodzi Komla Kokoroko, a ordonné, dans une note en date du 23 mars 2021, l’utilisation du cahier d’écriture dans les établissements scolaires du primaire au Togo.

Au Togo, la réforme engagée au préscolaire et primaire, suivant l’approche par les compétences (APC), confère une dimension importante au l’apprentissage de l’écriture. « Cependant, il est donné de constater que les écrits produits par la majorité des élèves au primaire et à l’entrée du premier cycle du secondaire de notre système éducatif, sont illisibles et parfois incohérents », constate le ministre Dodzi Komla Kokoroko.

Ainsi, « dans le souci de pallier les faiblesses constatées, je demande instantanément à tous les enseignants du primaire, et spécifiquement à ceux des classes des cours préparatoires, d’assurer l’enseignement de l’écriture, conformément aux instructions officielles, en faisant utiliser systématiquement par chaque élève le cahier d’écriture, à l’aide des techniques et démarches appropriées », ordonné Dodzi Komla Kokoroko.

Le ministre a responsabilisé les directeurs régionaux de l’éducation, les inspecteurs de l’enseignement, les conseillers pédagogiques et les chefs d’établissement pour accompagner les enseignants dans la mise en œuvre de cette activité pédagogique.

Lire aussi : Togo : contre les spéculations sauvages des prix, des agents du ministère du Commerce descendent sur les marchés