Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Enseignement supérieur : « assurance qualité » et « amélioration du système universitaire » entre autres sujets abordés en Conseil des ministres

Date:

Cadre général d’organisation de l’assurance qualité dans les établissements d’enseignement supérieur, centres ou organismes de recherche et d’innovation : ce projet de décret a été adopté en deuxième lecture, ce jeudi 26 octobre 2022 en Conseil des ministres.

« Son adoption permettra à ces institutions de recherche de disposer d’un système équilibré, fonctionnel et performant qui intègre des procédures aptes à soutenir des changements internes dans le sens de la consolidation de l’assurance qualité, d’une part, et de l’amélioration continue de la qualité de l’enseignement et de la recherche, d’autre part », a avancé le gouvernement.

Lomé a accueilli au mois de septembre dernier, un séminaire sur l’assurance-qualité dans l’Enseignement supérieur. Co-organisé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche du Togo, cette rencontre du Réseau africain francophone des Agences nationales d’Assurance Qualité (RAFANAQ) autour du thème: « Assurance qualité en Afrique: Réalité, dynamique , enjeux et défis » a fait l’état des lieux des initiatives en cours en Afrique de l’Ouest en matière d’Assurance qualité dans l’Enseignement Supérieur, dans une logique de partage des expériences.

Le Professeur Lamine Gueye, Secrétaire Général du Réseau africain francophone des Agences nationale d’Assurance Qualité soulignait à juste titre que « tout système d’enseignement supérieur doit avoir en son sein une structure qui s’occupe d’une assurance qualité qui mène en synergie avec les autorités de l’Enseignement supérieur mais aussi les structures qui délivrent les formations dans l’enseignement supérieur ».

Aussi, le Conseil a-t-il écouté en première communication, un point sur le déroulement de l’année universitaire 2021-2022 et les perspectives pour celle de 2022-2023. Dans le but d’améliorer substantiellement les performances universitaires, plusieurs initiatives ont été prises au cours de l’année universitaire 2021-2022 qui s’achève. Et, « dans le but de poursuivre l’amélioration du système universitaire, les réformes sont engagées dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique 2021-2025 des universités publiques et le développement de leurs infrastructures dans la perspective d’améliorer l’accueil des étudiants », annonce le Conseil, avec cette précision : « Pour cette année, les deux universités publiques de Lomé et de la Kara comptent respectivement 74.472 et 21.979 étudiants. On note 36% de filles parmi ces étudiants reflétant ainsi les résultats des actions menées en amont pour la scolarisation de la jeune fille »

Lire aussi: L’enseignement supérieur à la lumière de l’assurance qualité

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société