30 C
Lomé
11 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Enseignement supérieur : l’IRES-RDEC et l’ISMAD, le partenariat

L’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC) s’unit désormais à l’Institut Supérieur de Management et du Développement (ISMAD). Une coopération rendue possible grâce à une convention qui a eu lieu ce vendredi en présence de leurs responsables.

L’entente entre ces deux centres de formation à été concrétisée par des documents signés par les deux premiers responsables desdites écoles ce vendredi 26 février à Lomé. Ainsi que le confirme « AfreePress».

Prof. Kodjona Kadanga, directeur général de IRES-RDEC et le président du Conseil d’administration d’ISMAD, Kwassi Klutsè visent à travers cet accord, une “éclosion des initiatives communes et la visibilité des deux universités privées.”

Ils misent notamment sur la formation professionnelle, la recherche et l’expertise en matière de développement durable et surtout, la création d’emplois en vue d’une réduction significative du chômage des jeunes. Le Directeur Général de l’IRES-REDC, Prof. Kodjona KADANGA a à cet effet rappelé:
« L’un des défis auxquels les pays en développement sont confrontés aujourd’hui, demeure la question d’emploi de la jeunesse. Mais cette question cruciale ne saurait trouver de réponse de façon adéquate et pérenne, sans une politique de formation qui conduise cette jeunesse à l’auto-emploi et à l’entrepreneuriat », a-t-il promis .
Pour sa part, le président du Conseil d’Administration de l’ISMAD, Kwassi Klutsè souhaite que cet accord constitue la base d’une « formation de qualité » et de « certification des compétences ».
L’IRES-RDEC est une institution de formations des cadres et agents d’action et de développement culturels. Elle a été mise en place avec le soutien de l’UEMOA en 2013 et accréditée par le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES). L’ISMAD, cet institut dont la vision est de développer les capacités entrepreneuriales et productives indispensables à la réduction de la pauvreté au Togo premièrement et ensuite en Afrique, se veut un espoir pour la jeunesse.

Lire aussiLe magistrat Lodonou Kuami intégre la Cour de justice de l’UEMOA