25.3 C
Lomé
24 juin 2021
Le Nouveau Reporter

Etats généraux de l’Eco : les organisateurs considèrent comme « graves et diffamatoires les attaques » de Nathalie Yamb envers Kako Nubukpo…

Quelques jours avant les Etats généraux de l’Eco prévus du 26 au 28 Mai à l’Université de Lomé, Nathalie Yamb jette l’éponge. L’activiste a indiqué le 12 mai sur ses réseaux sociaux qu’elle ne participera plus à ces Etats généraux et a donné les raisons de son refus.

Entres autres raisons évoquées le programme et la structuration de la conférence. « Dès qu’on se penche sur le programme, les premiers hics sautent aux yeux. D’abord la structuration de la conférence. Quel sérieux peut-on accorder à un événement qui est censé réfléchir à une monnaie ouest africaine, mais qui exclut tout intervenant ou représentant des banques centrales du Nigéria, Ghana, Libéria, Sierra Léone, Gambie et même Guinée qui sont tous membres de la Cedeao, mais ont tous été écartés par Nubukpo ? » se demande Nathalie Yamb.

Dans un communiqué publié sur leurs réseaux sociaux des Etats généraux de l’Eco, les organisateurs ont qualifié de « graves et diffamatoires » les propos de celle que l’on surnomme « la dame de Sochi ». « Nous considérons comme graves et diffamatoires les attaques personnelles de Madame Yamb à l’égard de Kako Nubukpo et de certains intervenants » indique le communiqué.

Lire aussiAchille Mbembe invité aux Etats Généraux de l’ECO