24.1 C
Lomé
27 septembre 2021
Le Nouveau Reporter

Faîtière des Communes du Togo, avec l’appui du ProDeGoL : tournée nationale de vulgarisation de trois Guides pour une décentralisation réussie

Dans le cadre de la tournée nationale organisée par la Faîtière des Communes du Togo (FCT) en vue de vulgariser des Guides sur la participation citoyenne au développement, une cérémonie officielle d’ouverture s’est déroulée ce mercredi 28 juillet 2021 à Lomé. Elle marque ainsi le début d’une série d’ateliers destinés à la « démocratisation » de trois guides sur la participation citoyenne au développement communal. Organissé avec l’appui du Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGoL), lesdits ateliers visent à mettre en lumière le contenu des trois Guides, leur importance et leur impact social dans le processus de décentralisation au Togo.

Entre le 28 juillet et le 17 août 2021, plus de 300 acteurs nationaux, régionaux et communaux en charge du développement local participeront dans les chefs-lieux de régions à Kpalimé et le District Autonome du Grand Lomé, à des ateliers destinés à la vulgarisation de trois guides sur la participation citoyenne au développement communal.

A chacun des trois Guides, une particularité propre. Ainsi, « le guide du citoyen » qui permet aux citoyens d’être informés sur le fonctionnement de leurs communes à l’ère de la décentralisation et leurs rôles dans le développement local.

« Le guide du Contrôle Citoyen de l’Action Publique (CCAP) », qui vise à renforcer les capacités des populations pour leur participation à la gestion de la commune, amener les décideurs à rendre compte et ainsi améliorer leurs performances de gestion des affaires publiques.

« Le guide méthodologique du Bureau du Citoyen (BdC) », retour d’expérience de la mise en place et du fonctionnement des BdC dans les communes pilotes (Tone1, Kozah 1, Tchaoudjo 1, Ogou 1, Kloto 1 et Zio 1), qui est un outil que chaque collectivité pourra utiliser pour s’inspirer des expériences des six premières communes ayant installé un BdC au Togo.

Ces guides sont d’une part, des outils didactiques accessibles qui permettront aux acteurs de mieux comprendre la participation citoyenne et les accompagne dans leur apprentissage et assimilation ; et d’autre part des outils opérationnels, qui donneront à tous les acteurs des repères et des indications pratiques pour conduire le processus de la participation citoyenne au niveau communal.

« L’activité de ce matin et qui va se poursuivre dans les régions, tourne donc autour de la vulgarisation de trois Guides qui sont pour nous, des outils techniques. A ce stade, il s’agit pour nous, au niveau de la Faîtière des communes du Togo, d’abord d’en imprégner les acteurs institutionnels qui sont donc les élus, les conseillers municipaux, maires. Après cela il s’agit de faire en sorte que cette “bonne nouvelle” parvienne au plus grand nombre constitué par nos populations dans nos différentes régions. Comment faire ? Il faut d’abord que les élus soit imprégnés et il faut qu’ils en fassent la diffusion parce que ce sont des choses dont nous avons besoin, simplement pour respecter la loi parce que la loi dispose que le citoyen participe à l’action publique, qu’ils aient un contrôle et que les conseillers municipaux », a expliqué Yawa Kouigan, présidente de la Faîtière des communes du Togo, maire de la ville d’Atakpamé.

A travers une série de 14 ateliers, la Faîtière des Communes du Togo et le ministère des droits de l‘Homme, de la Formation civique, chargé des Relations avec les Institutions de la République, appuyés par le Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGoL), veulent faciliter l’appropriation du contenu des Guides par des différentes parties prenantes du développement communal et leur permettre de mieux s’impliquer selon leurs prérogatives dans le processus de développement local.

Le préfet du Golfe, Kossi Dzinyefa Atabuh, a « salué la Faîtière des communes du Togo, laquelle sous la houlette de sa présidente madame Yawa Kouigan, a pris l’initiative d’organiser, en partenariat avec le ProDeGoL »

D’après l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin, « Dans le cadre du partenariat des réformes et la formulation d’une nouvelle phase du ProDeGoL, qui devra commencer en janvier 2022, la coopération allemande réitère son engagement d’accompagner ses partenaires togolais dans la bonne mise en œuvre du processus de la décentralisation. La mise en place des conseils élus était un premier pas dans ce processus. Maintenant il est question de renforcer les différents acteurs pour leur permettre au mieux de répondre aux grandes attentes des populations ».

Le ProDeGoL appuie la mise en œuvre de la décentralisation au Togo depuis 2013, Il soutient le ministère de l’Administration’ Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires et contribue au renforcement des capacités’ des administrations communales et des services fiscaux au niveau local ainsi qu’à l’amélioration des services de
l’état civil au niveau local et national.

Le ProDeGoL, est cofinancé par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et l’Union européenne, mis en œuvre par la Coopération technique allemande (GIZ).

Lire aussi : Prof Robert Dussey et Mevlüt Çavusoglu ont échangé sur les modalités de l’ouverture de l’Ambassade du Togo à Ankara