23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Football : le coronavirus menacerait-il le match Togo-Egypte ?

C’est l’actualité en vogue dans le monde, le coronavirus. Pour des raisons de sécurité, les fédérations nationales et les instances dirigeantes du football mondial ont commencé par prendre des décisions qui, même en portant un coup à l’euphorie du sport roi, sont tout de même indispensables pour le bien-être des joueurs et des supporters. L’une d’elles consiste à jouer les matchs à huis-clos. A l’état actuel des choses, on est tenté de se demander si le match des Eperviers en terre égyptienne (déjà touchée par l’épidémie) n’est pas menacé.  

Comme la plupart des pays touchés, l’Egypte a annoncé, mardi 10 mars 2020, que tous les matchs de football sur son territoire se joueront à huis-clos. Or, le Togo, selon le calendrier de la Confédération africaine de football (CAF), doit se rendre en Egypte le 26 mars prochain pour y disputer la 3ème journée des Eliminatoires de la Can 2021. Un déplacement hostile compte tenu de la menace de l’épidémie. Ce qui pose un dilemme pour les supporters des Eperviers et des Pharaons. Feront-ils le déplacement ou non ? Bien malin celui qui peut répondre sans l’ombre d’aucune incertitude. Probablement, si la situation n’évolue toujours pas, la rencontre Egypte-Togo peut, au meilleur des cas, être jouée sans supporters.

Lire aussi : Chan Total Cameroun 2020 : les Eperviers locaux s’y préparent ardemment

La nation hôte de la Can 2019 est le premier pays africain qui a enregistré un décès causé par le Covid-19 coronavirus. Aussi, le pays dénombre cinquante-cinq (55) cas confirmés. En aucun cas, les autorités ne veulent mettre davantage la vie de leurs concitoyens en danger : « Afin d’assurer la sécurité des supporters égyptiens, nous devons prendre toutes nos précautions pour enrayer la propagation du coronavirus dont souffre le monde entier. Et en réponse aux instructions à cet égard, la Fédération égyptienne de football a décidé d’organiser les matchs sans spectateurs jusqu’à nouvel ordre » peut-on lire dans le communiqué signé par la fédération. Aux grands maux les grands remèdes.