28 C
Lomé
8 mars 2021
Le Nouveau Reporter

Forum Économique International sur l’Afrique : investir pour la préservation de la santé de l’être humain, le cœur de la «relance durable» selon Victoire Dogbé

Au 20e Forum Économique International sur l’Afrique tenu ce lundi 22 février, la cheffe du gouvernement a exposé au monde, la vision du Togo pour «investir pour une relance durable en Afrique».

Ce qui constitue également le thème qui a réuni des participants de haut niveau tels que le président Macky Sall du Sénégal et son homologue du Madagascar.
A l’entame de son discours, le Premier ministre togolais a indiqué que : « Nous avons décidé de placer l’être humain au centre de toute action en commençant par la préservation de sa santé», rapporte le site « Togo réveil ».

Organisé par le Centre de Développement de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économique), l’événement qui devait initialement se tenir à Dakar, s’est déroulé virtuellement, avec la participation de plusieurs figures de ponte du monde.
Pour l’OCDE, la crise du covid-19 met en exergue des obstacles majeurs qu’il faudra absolument résoudre. Le Premier ministre est revenu sur les initiatives prises par le gouvernement togolais qui, fort des leçons apprises de la pandémie, a défini les piliers de la relance togolaise en l’adaptant à la nouvelle feuille de route quinquennale.

Renforcement de l’inclusion et de la résilience des populations, consolidation de la paix et de l’harmonie sociale, réduction des inégalités ou encore autonomisation, constituent notamment les maîtres-mots de la vision du Togo de demain, voire de l’Afrique. C’est dans ce sens que les autorités togolaises s’attellent à mettre en place des politiques sociales avec l’effectivité prochaine de l’assurance maladie universelle, du système d’identification biométrique pour un meilleur ciblage des interventions, et des transferts monétaires, a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, elle a précisé que le système éducatif et l’insertion professionnelle sont repensés, afin de les adapter aux besoins du pays. Et pour le Togo qui ambitionne de devenir l’un des pays les plus connectés du continent via la fibre optique, la digitalisation des services est devenue impérative.

Le confrère souligne que l’une des dernières décisions prises par le gouvernement à l’endroit des services de génie civil pour réussir cette relance, «il faudra faire preuve d’anticipation, d’agilité et de flexibilité», a conclu Victoire Dogbé.