28.9 C
Lomé
18 juin 2021
Le Nouveau Reporter

Hommage à Gnandé Bruno décédé de Covid19 en voulant sauver une femme enceinte atteinte de Covid19 : un “héros national”, le ras-le-bol des soignants pour insécurité sanitaire

Moments d’émotions et de frissons ce samedi 05 juin 2021 lors de l’hommage à Gnandé Bruno N’tassawoul, technicien supérieur en anesthésie et réanimation au bloc gynéco du CHU Sylvanus Olympio de Lomé, décédé le 14 mai des suites de la Covid-19, qu’il a contractée au bloc en essayant de sauver une femme enceinte atteinte de Covid-19, qui était opérée et qui aurait fait un arrêt sur la table opératoire. Ce samedi le SYNPHOT et l’Association nationale des techniciens en anesthésie et réanimation du Togo (ANTART) ont rendu un hommage et cet homme qui a consenti le sacrifice extrême pour sauver une vie dans des conditions les moins favorables.

Papali Awedeou, président ANTART a relaté dans les détails, les circonstances dans lesquelles, leur collègue a perdu la vie. Selon les explications, la femme enceinte atteinte de Covid19 pour laquelle Gnandé a donné sa vie a été évacuée du centre de la prise en charge des cas de Covid19 (CHR Lomé Commune) vers le CHU SO où les conditions de prise en charge de cas de Covid19 n’étaient pas requises.

Gnandé Bruno N’tassawoul, 42 ans, s’en est allé laissant derrière lui une femme et 4 enfants dont deux garçons et deux filles dont l’âge est compris entre 14 et 8 ans. Présente à la cérémonie d’hommage tenue à la maison de la santé à Lomé, la petite famille a été soutenue par les présences de la famille biologique et professionnelle du défunt Gnandé Bruno.

Diplômé de l’École nationale des assistants médicaux, « Sa vocation de sauver les autres l’a amené à combattre une épidémie.(…). Non seulement tu étais un père louable, mais un père qui avait un clame et qui disait toujours : “Corrigeons les vices en riant”.(…). Papa, tu es amour et tu en a semé. Adieux cher Papa Bruno », a témoigné la fille, premier né de Bruno. Et à la grande famille d’ajouter : « Gnandé est avant tout un travailleur, un combattant.(…). Selon lui la vie est tellement si courte.(…). Il est mort en voulant sauver une vie…»

Regretté Gnandé Bruno

« Ce visage attrayant, ce regard ouvert, ce sourire, sa politesse, ce savoir être… des qualités propres à Bruno et cela à chaque fois qu’on se rencontre dans les couloirs du bloc opératoire.(…). Bruno a respecté son serment et ce sacrifice est unique. Et si l’on écoutait les demandes d’équipements souhaitées par le corps médical ?Et si l’État honorait cet acte héroïque ? Portons ensemble ces requêtes… Je prie Dieu de soutenir la mère et les enfants de Bruno.(…). Nous, famille professionnelle sommes là pour vous », a adressé Prof Dosseh, président du SYNPHOT.

« Nous n’accepterons plus d’aller à l’abattoir ! »

Gilbert Tsolenyanu, secrétaire général du SYNPHOT n’a pas mâché ses mots. « C’est dur, c’est dur, très dur mais Dieu est Dieu, c’est notre seul espoir.(…). Qu’est-ce que les gens attendent de plus? Que nous mourons comme cela ?!(…). Il faut célébrer Bruno car ce qu’il a fait est le sacrifice le plus extrême.(…). Je le dis et je l’assume : Pour les interventions chirurgicales des patients de Covid19, qu’on ne les transfère plus dans des centres non équipés pour ces cas ! Nous n’accepterons plus d’aller à l’abattoir ! Le centre de prise en charge des cas de Covid19 dispose de blocs opératoires, qu’on les rende opérationnels !(…). Faisons de sorte que le Bruno traverse le temps. (…). Bruno est un héros ! Nous devons agir pour que le Togo reconnaisse Bruno comme un héros », a conscientisé Gilbert Tsolenyanu. A en croire le secrétaire général du SYNPHOT, Gnandé Bruno a payé le prix d’une dette de négligence vis-à-vis des revendications et les besoin du corps médical au Togo.

L’International des Service Publics (ISP), Organisme international des syndicats des fonctionnaires du public à travers le monde, n’as pas manqué de réagir. « Ce qui s’est passé est terrible. J’aimerais qu’on se serve de cela pour lancer notre cri. Nous sommes prêts à soutenir le SYNPHOT dans leurs actions de lutte pour faire entendre leur voix. Vous ne pouvez pas perdre votre vie en voulant sauver une autre ! », s’est indigné, lors de l’hommage, Mme Charlotte Kalambani point focal de l’ISP.

Femme et enfants du défunt Gnandé

« C’est le lieu de convier les populations togolaises à se faire vacciner, pour nous éviter ces genres de situation qui sont pénibles », a invité Gilbert Tsolenyanu. Un vibrant Standing ovation a été effectué pour saluer la mémoire et l’acte du héros.

Le mercredi 9 juin prochain, les agents de la santé du Togo vont rendre publiquement hommage à tous les agents de la santé du Togo et dans le monde, décédés de la Covid-19, en arborant un brassard noir toute la journée.

Gnandé Bruno « Héros tu fus, héros tu resteras » ! Peut-on lire sur les habitants du personnel soignant présent à la cérémonie.

Lire aussi : Covid-19 : Fatoumata Binta Tidiane DIALLO médaillée pour son acte de bravoure et de dévouement