25.8 C
Lomé
26 septembre 2022
Le Nouveau Reporter

Inondations : le gouvernement togolais fait l’état des lieux et définit des solutions

Une séance de travail a réuni ce lundi 21 septembre 2020 à la primature, le premier ministre Selom Klassou et les ministères et organes chargés de la gestion des risques de catastrophes. Objectif, faire l’état des lieux de la situation dans le pays face aux pluies à torrent qui s’abattent sur plusieurs localités au Togo ces derniers temps.

Il s’est agi pour le chef du gouvernement Selom Klassou, lors de la rencontre, de mesurer et de prendre des mesures pouvant réduire sensiblement les risques d’inondations liées aux pluies de ces dernières semaines surtout dans la partie septentrionale. Il était également question de mettre toutes les structures en synergie pour juguler les situations catastrophiques observées dans le monde.

Les ministres Yark Damehame de la Sécurité et de la protection civile, Koko Ayeva de l’Habitat, Payadowa Boukpessi de l’Administration territoriale et responsables de l’Agence nationale de la protection civile (ANPC) puis de l’Agence nationale d’assainissement et de la salubrité publique (Anasap) ont dressé le tableau de la situation.

La situation est marquée dans le septentrion par le débordement de plusieurs cours d’eau notamment l’Oti, la rupture de certains ponts, l’enclavement de certaines localités avec des pistes et routes rendues impraticables, l’écoulement de maisons et le décès de huit (08) compatriotes. Ils ont également relevé plusieurs actions déjà menées et celles en cours pour minimiser les risques d’inondations.

Solution ? Appuyer les sinistrés, organiser des séances de sensibilisation des communautés riveraines des cours d’eau et bassins de rétention, de l’assainissement des bassins avec leur entretien et de la distribution des cartes des bassins aux maires.

« Je voudrais demander aux différents acteurs d’accélérer les travaux et les mesures envisagées pour que nous puissions minimiser les risques d’inondations et soulager no laborieuses populations », s’est exprimé Selom Klassou tout en appelant les médias à accentuer la sensibilisation des populations pour ne pas jeter des ordures dans les caniveaux et à éviter les lits des cours d’eau.

Lire aussi : Bassin de la Volta : des experts échangent à Lomé sur les résultats de la gestion