30 C
Lomé
28 février 2021
Le Nouveau Reporter

Facebook pour un Internet moins coûteux en Afrique

L’accès à Internet cause toujours un problème pour plus de la moitié de la population de l’Afrique subsaharienne. Cette situation est surtout causée par le coût très élevé de l’Internet sur le continent. Selon un rapport publié par le réseau social, Facebook, l’augmentation de l’accès à l’internet permettrait de réduire considérablement le coût de l’internet sur le continent. L’entreprise américaine affirme qu’elle mène des projets pour parvenir à cette fin. En quoi consiste ces projets ?

Facebook affirme qu’il investit dans des centres de données, des câbles sous-marins et des infrastructures Wi-Fi pour permettre à un plus grand nombre de personnes en Afrique subsaharienne d’accéder à l’internet et pour stimuler l’adoption du commerce électronique et des demandes d’emploi en ligne.

À ce jour, la société a lancé des services wi-fi dans 07 pays et a étendu la couverture 3G à quatre millions de personnes en Ouganda et au Nigeria. C’est ce que rapporte BBC.

Plus de la moitié de la population de l’Afrique subsaharienne n’a pas accès à l’internet, et les services sont plus chers que dans d’autres régions du monde.

Facebook affirme que ses investissements dans la connectivité Internet en Afrique permettront à l’économie du continent de croître de près de 60 milliards de dollars (47 milliards de livres sterling) d’ici 2024.

Des estimations montrent que les applications Facebook telles que Instagram et WhatsApp représentent 20 % du trafic internet total dans la région.