31 C
Lomé
12 mai 2021
Le Nouveau Reporter

Journée mondiale de la liberté de la presse : l’information reste et demeure un bien public

Le monde entier célèbre ce 3 mai la journée de la liberté de la presse. C’est une journée qui sert à rappeler aux gouvernements la nécessité de respecter leur engagement en faveur de la liberté de la presse et constitue également une journée de réflexion pour les professionnels des médias sur les questions relatives à la liberté de la presse et à l’éthique professionnelle.

Cette Journée mondiale de la liberté de la presse est une journée de soutien aux médias qui sont des cibles pour la restriction ou l’abolition de la liberté de la presse. C’est aussi une journée de commémoration en mémoire des journalistes qui ont perdu la vie dans l’exercice de leur métier, précise le site de l’organisation de l’UNESCO

“Cette année, le thème retenu pour célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse, « L’information comme bien public », souligne la valeur incontestable d’une information vérifiée et fiable. Il appelle l’attention sur le rôle essentiel que jouent les journalistes libres et professionnels dans la production et la diffusion de ces informations, luttant contre les fausses informations et autres contenus préjudiciables” a rappelé Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO.

En défendant cette notion, la Journée mondiale affirme l’importance de défendre l’information comme un bien public, souhaite explorer ce qui peut être fait dans la production, la distribution et la réception de contenu pour renforcer le journalisme et faire progresser la transparence et l’autonomisation tout en ne laissant personne de côté.

Au Togo, c’est l’occasion pour l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) de présenter son rapport annuel sur l’état de la presse au Togo. Cette présentation aura lieu cet après midi à Lomé.