Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

kara: réflexions autour d’un plan stratégique pour la promotion de l’élevage au Togo

Date:

Le gouvernement togolais à travers le ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural a lancé l’atelier national des états généraux du secteur de l’élevage ce samedi 13 mars 2021 au Palais des Congrès de Kara.

L’objectif global de cet atelier est de faire le diagnostic des problèmes et de proposer des mesures idoines devant promouvoir durablement l’élevage dans notre pays.

Constat: depuis quelques années, le sous-secteur connaît une évolution, marquée par une augmentation progressive de la production dans différentes filières.

Malgré cette tendance évolutive dans le sous-secteur et l’appui des acteurs publics et privés, des difficultés demeurent et le pays reste structurellement déficitaire en produits carnés. Un déficit estimé à 45% par rapport aux besoins nationaux ; ce qui amène le pays à se tourner vers de grosses importations avec pour conséquence des pertes énormes de devises estimées à plus de 21 milliards francs CFA par an, en moyenne.

Selon le ministre de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural, M. Antoine Lekpa GBEGBENI: « Pour relever ces défis et sortir notre pays de sa dépendance de l’extérieur en produits carnés et améliorer la balance commerciale, conformément aux objectifs de la feuille de route du gouvernement, le ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural se propose de réaliser les états généraux du secteur de l’élevage à travers les ateliers régionaux pour la promotion de l’élevage au Togo Déjà, plusieurs initiatives sont développées par le Gouvernement, à savoir : le développement des chaînes de valeur viande-laiterie-fourrage à travers la mise en œuvre des zones d’aménagement pour la production bovine (ZAPB) ; la création de l’institut de formation en alternance de développement de Barkoissi ayant pour vocation un développement durable des différentes filières animales ; la création des aires d’abattage de bétail pour la transformation des produits carnés ; la mise en œuvre du projet d’insémination artificielle pour la promotion de la race de vaches laitières améliorées».

M. Oyetounde DJIWA, chargé du bureau de la FAO a souligné pour sa part que son organisation “encourage le dialogue entre les partenaires des secteurs public et privé et de la société civile, dont l’objectif est d’obtenir une production animale responsable et durable”.

Au terme de ce processus, une stratégie de développement du secteur de l’élevage
au Togo, sera élaboré en adéquation aux axes stratégiques du plan Togo 2025
et du programme régional d’investissement et de développement de l’élevage en Afrique de l’Ouest.

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société