24.1 C
Lomé
1 octobre 2022
Le Nouveau Reporter

La capitale togolaise est la 2e ville où le coût de la vie est moins cher dans l’Uemoa

Lomé est la deuxième ville où les expatriés considèrent le coût de la vie moins cher dans l’espace Uemoa. C’est ce que révèle le cabinet américain Mercer dans l’édition 2020 de son rapport sur les villes les plus chères au monde pour les expatriés. Un rapport relayé par Togo First.

L’étude a porté sur 209 villes dont 42 africaines. Si Lomé occupe la 154e place mondiale et la 23e africaine, Elle se positionne en revanche à la 6ème place des villes les plus chères dans l’Uemoa. La capitale togolaise devance ainsi Ouagadougou, 162ème mondiale, 26ème africaine.

La ville ivoirienne Abidjan est la 1ere ville où le coût de la vie est le plus cher pour les expatriés au sein de l’Uemoa. Elle est suivie de Dakar, Niamey, Cotonou et Bamako.

En afrique, Victoria (Seychelles) est la ville la plus chère. Par contre, Tunis demeure, selon l’étude, la ville la moins chère aussi bien en Afrique qu’au monde.

Le rapport tient compte des critères comme le coût du logement, du transport, de l’alimentation, de l’habillement, des articles ménagers et le divertissement dans les villes.