24.1 C
Lomé
16 août 2022
Le Nouveau Reporter

La Ceni réaffirme être fin prête pour le scrutin du 22 février

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Tchambakou Ayassor, a lancé un nouvel appel au calme, au cours d’une conférence de presse au siège de l’institution hier, pour une suite de campagne électorale pour la présidentielle du 22 février dans la quiétude.

Dans une déclaration faite par le président de la Ceni, celui-ci a indiqué que la structure organisatrice des élections est fin prête pour prendre en charge les opérations de vote prévues le 22 février courant, avec un vote par anticipation des Forces de défense et de sécurité, ce 19 février. Il a aussi averti qu’ : « Il n’y aura pas de remontée électronique des résultats ».

Voir aussi : Élection présidentielle : voici les promesses du candidat Fabre aux populations de Kloto

« Le traitement et la remontée des résultats au soir du scrutin seront faits conformément aux dispositions du code électoral (articles 99 à 103 », a-t-il expliqué, en précisant que : « Selon ces dispositions, les résultats des bureaux de vote issus du dépouillement des votes en séance publique seront portés au Procès-Verbal signé par les membres des bureaux de vote, ainsi que les délégués dans candidats. Le procès-verbal est établi en deux exemplaires, dont un transmis à la Ceni et l’autre à la Celi. Les membres des bureaux de vote et les délégués des candidats reçoivent chacun une copie du bureau de vote ».

La Celi procède à la compilation de tous les résultats et en établit le procès-verbal qui est transmis à la Ceni dans un délai maximum de 48 heures, a jouté M. Ayassor. Et « La Ceni, enfin compile tous les résultats reçus et proclame les résultats provisoires, qui seront transmis à la Cour constitutionnelle », a relevé le président de la Ceni.

Lire aussi : Campagne présidentielle : Mandouri, l’occasion immanquable pour Faure Gnassingbé

La rencontre avec les médias nationaux et internationaux a permis au président de la Ceni de faire le point de la révision des listes, du recensement des Togolais de l’extérieur, de l’Audit du fichier électoral.

La révision des listes électorales sur le territoire national, selon lui, a été effectuée à travers 2596 Centres de révision et de vote (CRV) et par 2791 Comités de liste et cartes (CLC), tous ouverts dans les 46 Commissions électorales locales indépendantes (Celi). Alors que le recensement des compatriotes de l’extérieur a été conduit dans six pays, où ont été créées les Commissions électorales d’ambassades indépendantes (CEAI). Il s’agit des Etats-Unis d’Amérique (Washington), la France (Paris), Gabon (Libreville), République démocratique du Congo (RDC-Kinshasa), le Nigeria (Abuja), le Maroc (Rabat).

Découvrir aussi : Présidentielle 2020 : le professeur Sodokin mène une campagne de proximité dans le moyen-mono