27.1 C
Lomé
19 août 2022
Le Nouveau Reporter

La gendarmerie nationale met les choses au clair à propos de la vidéo montrant son élément violentant un citoyen

La Gendarmerie nationale ne pouvait pas rester silencieuse suite aux murmures populaires qui ont suivi la vidéo montrant un corps habillé, en train de violenter un citoyen.

Dans la note publiée, jeudi 16 avril, et signée par la direction générale de la Gendarmerie, on peut lire qu’il s’agissait « d’une dispute survenue le mercredi 14 avril 2020 vers 16 heures au quartier Tokoin-Ramco, entre ce gendarme et la victime, tous deux des colocataires ».

De fait, « ce comportement inadmissible et intolérable est un acte isolé d’un élément et n’a rien à voir avec la force spéciale mixte anti-pandémie, chargée de l’application des mesures barrières prises par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre le covid-19 ». Il va de soi qu’il s’agit d’un acte isolé.

C’est pourquoi, « tout en rassurant l’opinion publique que l’auteur de cet acte grave est déjà sous le coup d’une sanction disciplinaire, la Gendarmerie nationale réaffirme son engagement à rester professionnelle dans l’accomplissement de ses missions au profit des populations. Elle présente par la même occasion sa compassion à la victime et lui souhaite un prompt rétablissement ».