24.1 C
Lomé
17 août 2022
Le Nouveau Reporter

L’Afrique et l’UE veulent hisser leur partenariat à un niveau supérieur

L’Afrique est le continent le plus riche dans le monde en termes de ressources naturelles. De plus, elle a la population la plus jeune au monde. Voilà des facteurs qui jouent en sa faveur et qui sont à l’origine de sa convoitise. Qu’ils soient Américains, Européens, Asiatiques, eux tous se ruent vers le continent noir. Ils veulent tous être des partenaires économiques de l’Afrique. Cette semaine, la Commission européenne présente sa proposition de partenariat avec l’Afrique.

L’Union européenne (UE) veut donner un nouveau dynamisme au partenariat qui la lie à l’Afrique. L’institution présente cette semaine sa proposition de stratégie de partenariat avec le continent africain. Cette stratégie se repose sur cinq (05) points. Il s’agit de la transition verte et l’accès à l’énergie avec la création d’emplois verts dans les énergies renouvelables et l’urbanisation durable ; la transformation numérique avec l’économie numérique comme un vecteur de croissance économique ; croissance durable et emplois avec la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) comme mécanisme de renforcement des échanges commerciaux et la libéralisation du potentiel humain surtout chez les jeunes et les femmes ; la paix et la gouvernance avec des dynamiques politiques locales ; migration et mobilité avec une approche globale et équilibrée, fondée sur le partenariat et la responsabilité conjointe.

Selon les responsables de l’UE, cette stratégie est le point de départ d’un dialogue approfondi sur les priorités communes entre l’institution et l’Afrique, dialogue dont la conclusion sera fixée au sommet Union européenne-Union africaine qui se déroulera en octobre 2020. Ce sommet devra servir de catalyseur à en croire les responsables de l’institution.

Les nouveaux dirigeants de l’UE veulent faire de l’Afrique leur premier partenaire économique. Deux d’entre eux notamment Ursula Von der Leyen (présidente de la Commission européenne), Charles Michel (président du conseil européen) sont venus en Afrique dans les semaines qui ont suivi leur prise de fonction. Ils étaient rendus en Mauritanie, au Burkina Faso, en Ethiopie et au Soudan la semaine dernière.