28 C
Lomé
28 février 2021
Le Nouveau Reporter

L’ANPGF présente les opportunités et innovations de la loi de finances 2021 à travers un webinaire

L’Agence Nationale de Promotion et de Garantie de Financement des PME/PMI (ANPGF) a présenté mercredi 13 janvier 2021 aux opérateurs économiques les innovations contenues dans la loi de finances 2021. Les échanges ont eu lieu à l’occasion du traditionnel “Mercredi de l’Entrepreneur” qui s’organise désormais en mode webinaire depuis l’éclatement de la crise sanitaire à coronavirus, témoigne « togoreveil ».

Cette rencontre virtuelle a été placée sous le thème : « Innovations et opportunités de la loi de finances 2021 ». Le rendez-vous a permis de revisiter dans les détails la loi de finances exercice 2021 votée en mi-décembre 2020 par l’Assemblée Nationale togolaise et qui intègre des modifications au code des douanes nationales, au code général des impôts et au livre des procédures fiscales.
Cette nouvelle loi en vigueur depuis ce mois de janvier 2021, rappelle le confrère, aura des impacts sur l’activité des entreprises togolaises. Ainsi, il ‹‹ importe qu’elle soit maitrisée par les opérateurs économiques en vue de s’y conformer ››, a rappellé à cette occasion, Mme Naka Gnassingbé de Souza, Directrice générale de l’ANPGF.

Pour elle, ce webinaire a pour objectif d’informer et de former les entrepreneurs et dirigeants des PME sur les dispositions contenues dans la loi de finances 2021.
Elle explique que ‹‹La loi de finances pour la gestion 2021 consacre 65,7 milliards des ressources budgétaires à l’agriculture et 9 milliards aux pistes rurales afin de faciliter l’accès des producteurs et des populations rurales aux marchés et aux infrastructures de base de santé et d’éducation ››, avant de s’attarder sur l’effort maintenu en faveur du secteur privé à travers ‹‹ la réduction des droits d’enregistrement et d’immatriculation qui passent de 5% à 1,5% », note le confrère.

Le confrère précise que le plancher de la taxe professionnelle unique (TPU) du régime déclaratif est réduit en faveur des jeunes entrepreneurs. Plus spécifiquement, les échanges ont porté sur les innovations apportées au Code général des impôts, au Livre des procédures fiscales, au Code des douanes nationales. L’ANPGF est une structure administrative autonome placée sous la tutelle du Ministère de l’Economie et des Finances. Sa création procède du souci du Gouvernement de doter le pays d’une institution spécifiquement dédiée aux PME/PMI.

Le confrère précise que l’ANPGF a pour objet d’assister et d’encadrer les Petites et Moyennes Entreprises ainsi que les microentreprises qui évoluent dans les secteurs de la production des biens et services en vue de leur promotion et la facilitation de leur accès au financement de leurs activités. L’accompagnement des PME passe par deux types de services que l’Agence offre à savoir les services techniques et les services financiers.