25.1 C
Lomé
22 juin 2022
Le Nouveau Reporter

L’approche contractuelle des hôpitaux a permis « une meilleure disponibilité des médicaments et une plus grande prise en charge des indigents »

Ce mercredi 4 mai 2022, le conseil des ministres a écouté une communication portant sur les résultats de l’approche contractuelle depuis le début de sa mise en œuvre jusqu’à fin mars 2022 ; présentée par le ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, Moustapha Mijiyawa.

Pour rappel, l’approche contractuelle a été déployée dans huit centres issus des trois niveaux de la pyramide sanitaire : le CHU-Sylvanus Olympio ; le CHU-Kara ; les CHR d’Atakpamé ; de Sokodé et de Dapaong ; le CHP de Blitta et de Notsè et le CMS de Siou.

Cette approche a permis entre autres « d’améliorer l’offre de soins aux populations à travers une croissance du taux de fréquentation ; du nombre d’actes médicaux, d’une meilleure disponibilité des médicaments et une plus grande prise en charge des indigents », note le gouvernement.

Par ailleurs, il a été constaté une amélioration de la situation financière des formations sanitaires concernées permettant un réinvestissement de ressources dégagées au bénéfice de l’amélioration du plateau technique.

L’ambition de la mise en œuvre de cette approche est d’assainir le cadre de gestion du secteur de la santé en vue de favoriser de nouveaux investissements et la mobilisation des partenaires techniques et financiers. Ce qui permettra d’offrir une meilleure qualité de soin conformément aux ambitions de la feuille de route gouvernementale.

Lire aussi : Cour de justice de la CEDEAO : le Togo opte pour la ratification du protocole additionnel