31 C
Lomé
18 janvier 2021
Le Nouveau Reporter

L’Assemblée nationale a clôturé ce jeudi la 2ème session ordinaire de l’année 2020

Ouverte le 1er septembre 2020 pour 4 mois, la 2ème session ordinaire de l’année 2020 a été clôturée jeudi 31 décembre au siège de l’Assemblée nationale. Cette session a été clôturée conformément à l’article 55 de la Constitution.

Plus de 17 séances, soit en moyenne une séance par semaine ont été tenues au cours de cette session.

Selon le 4ème Vice-président de l’Assemblée nationale qui a présidé cette 18ème séance plénière, le bilan de cette session est exemplaire. « 2020 a été une année qui a soumis le monde à une pandémie d’une contagiosité pernicieuse où le ‘‘chacun pour soi ’’triomphe sur la chaleur des autres. Malgré les défis induits et collatéraux, le Togo vivra, fort et résilient, déterminé à défendre, quoi qu’il en coûte, ses valeurs, sa devise et ses symboles. Ne jamais renoncer à ses rêves pour un Togo prospère et à ses devoirs civiques pour un Togo apaisé, quelles que soient les époques, quelles que soient les circonstances, c’est le message que nous devons porter à nos concitoyens durant l’intersession », a déclaré l’honorable Pacôme Amenyo ADJOUROUVI.

Des députés à l’Assemblée nationale

13 projets de loi ont été examinés et adoptés au cours de cette session. Parmi eux, le projet de loi relatif à l’identification biométrique des personnes physiques au Togo ; le projet de loi relatif à la programmation militaire 2021- 2025 ; le projet de loi organique fixant la composition, l’organisation et le fonctionnement des services du médiateur de la République ; le projet de loi de finances, exercice 2021 ; le projet de loi portant Code du travail.

Lire aussi: Elections au Niger : Yawa Tsègan dépêchée par Louise Mushikiwabo comme Cheffe de mission de l’OIF